Le RN mauvais payeur

Le Rassemblement National est poursuivit en justice en Russie pour n’avoir pas remboursé un prêt de 9,14 millions d’euros

Le prêt aurait été contracté en Russie en 2014. L’audience est fixée au 2 juin et le parti devra s’expliquer en Russie sur les raisons de ce non-remboursement. Le plaignant est une entreprise russe. Ce prêt avait à l’époque fait couler beaucoup d’encre. Certains soupçonnaient que Poutine tentait de s’immiscer dans la politique française à travers ce parti. Le RN avait en effet critiqué les politiques de sanctions vis à vis de la Russie au sujet de la guerre en Ukraine.

Des russes compréhensifs ?

Les prêteurs sont l’entreprise Aviazapchast, dirigée par d’anciens militaires russes. Leur spécialité est les pièces détachées pour avions. On sait que la Russie utilise souvent des anciens soldats à des fins politiques pour pouvoir nier son implication. C’est notamment le cas du Groupe Wagner, une entreprises de mercenaires servant les intérêts du Kremlin. Malgré tout ces derniers ne semblent pas vouloir faire cadeaux des 9,14 millions d’euros à l’extrême droite française. Le dépôt de la plainte remonte au 10 décembre. De son côté le trésorier du RN affirme que tout se passe bien et qu’ils sont en train de rembourser le prêt.

Le prêt n’avait initialement pas été contracté par cette entreprise, mais leur a été revendu. Le RN affirme qu’ils entretiennent de bonnes relations avec Aviazapchast. Ces derniers n’auraient aucun intérêt à demander le remboursement immédiat ; ceci mettrait le parti en faillite. Le RN est actuellement au cœur de diverses affaires de financements louches et de prêts. Rappelons aussi que l’État demande 11,6 millions d’euros de dommage et intérêts au parti pour escroquerie et abus de bien sociaux dans l’affaire Riwal.

Rejoindre la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.