Le Maroc tend la main à l’Algérie

Maroc

Samedi 30 juillet, le roi du Maroc Mohammed VI a profité de son discours traditionnel marquant l’anniversaire de son accession au trône pour « une nouvelle fois » tendre la main à Alger, dans le but de régler les problèmes qui enveniment les relations entre les deux géants du Maghreb depuis des décennies.  

« Nos frères algériens »

« Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères », a déclaré Mohamed VI samedi soir.

« Je souligne une fois de plus que les frontières qui séparent le peuple marocain et le peuple algérien frères ne seront jamais des barrières empêchant leur interaction et leur entente », a ensuite rappelé le monarque, demandant aux siens de tout faire pour « préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage à l’égard de nos frères algériens ».

« Individus irresponsables »

Le souverain marocain s’est ensuite engagé à « trouver une issue à la situation actuelle et à favoriser le rapprochement et la compréhension entre les deux peuples », reprochant tout de même à Alger d’avoir rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021.

« Les allégations selon lesquelles les Marocains insulteraient l’Algérie et les Algériens », sont malheureusement le fait « d’individus irresponsables qui s’évertuent à semer la zizanie entre les deux peuples frères, a déclaré Mohamed VI. Ces médisances sur les relations maroco-algériennes sont totalement insensées et sincèrement consternantes ».

Rejoindre la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.