Quand l’ambassade de France s’en prend au « zéro Covid »

France, Chine, Zero Covid

Jeudi 24 novembre, l’ambassade de France en Chine a utilisé un réseau social pour diplomatiquement critiquer la politique zéro Covid de l’Empire du milieu. Cette manifestation inhabituelle de l’opinion d’un Etat souverain envers un autre a été grandement commentée par les Chinois, qui ont majoritairement salué l’initiative. 

« Répercussions sur les entreprises françaises »

C’est sur le réseau social Weibo que l’ambassade de France en Chine s’en est vertement pris à la politique « zéro Covid » adoptée par Pékin, qui consiste à confiner des cartiers entiers dès l’apparition des cas, et à imposer des tests PCR quasi-quotidiens.

« La politique chinoise du zéro Covid dynamique a des répercussions sur les entreprises françaises présentes en Chine », a publié jeudi soir, en chinois, l’ambassade française sur Weibo. « Afin de maintenir et de développer le commerce et les investissements bilatéraux entre la Chine et la France, un environnement commercial transparent, prévisible et équitable est indispensable ».

Dans son message, l’ambassade rappelle également que les récentes mesures d’assouplissement prises par Pékin « n’ont pas répondu aux attentes » de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) France Chine, qui a de nouveau exhorté Pékin à « éliminer les restrictions inutiles et excessives ».

Plus de commentaires positifs que négatifs

Le message de l’ambassade, liké 85000 fois, a également été commenté par plus de 10 000 personnes, qui ont majoritairement salué l’initiative française. « Merci à la France de parler au nom des Chinois », peut-on par exemple lire. « C’est vraiment le pays de la révolution », écrit un autre internaute. « Merci, j’espère que la France gagnera la Coupe du monde de foot ! », lance un dernier.

Mais d’autres, bien sûr, voient cette ingérence d’un mauvais oeil. « Depuis quand les entreprises françaises ont un droit de regard sur la politique sanitaire chinoise ? », se demande l’un d’eux. « Merci de défendre le capitalisme des entreprises. Nous, on défend la santé et la vie des gens », ironise un autre. 

Rejoindre la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.