Les Joyeux Bouchers

C’est le tango des bouchers de la Villette C’est le tango des tueurs des abatoirs Venez cueillir la fraise et l’amourette Et boire du sang avant qu’il soit tout noir Faut qu’ça saigne Faut qu’les gens ayent à bouffer Faut qu’les gros puissent se goinfrer …

Les Canuts

Pour chanter Veni Creator Il faut avoir chasuble d’or. (bis) Nous en tissons pour vous Gens de l’église, Mais nous pauvres canuts, N’avons point de chemises. Refrain C’est nous les Canuts Nous allons tout nus. Pour gouverner, il faut avoir Manteau et ruban en sautoir. …

Le Tombeau des Fusillés

Ornant largement la muraille, Vingt drapeaux rouges assemblés Cachent les trous de la mitraille Dont les vaincus furent criblés. Bien plus belle que la sculpture Des tombes que bâtit l’orgueil, L’herbe couvre la sépulture Des morts enterrés sans cercueil. Ce gazon, que le soleil dore, …

Le Temps des Cerises

Quand nous en serons au temps des cerises Et gai rossignol et merle moqueur Seront tous en fête Les belles auront la folie en tête Et les amoureux du soleil au cœur. Quand nous en serons au temps des cerises Sifflera bien mieux le merle …

Le soldat mécontent

Dès le matin au point du jour, On entend ces maudits tambours, (bis) Qui nous appellent à ce noble exercice. Mais toi pauvre soldat C’est ton plus grand supplice. Les caporaux et les sergents Vous font aligner sur deux rangs. (bis) L’un dit “Recule !” …

Le Grand Métingue du Métropolitain

1. C’était hier, samedi, jour de paye, Et le soleil se levait sur nos fronts J’avais déjà vidé plus d’un’ bouteille, Si bien qu’ j’m’avais jamais trouvé si rond V’là la bourgeois’ qui rappliqu’ devant l’ zingue: “Feignant, qu’ell’ dit, t’as donc lâché l’ turbin?” …

Le Front ouvrier

L’homme veut avoir du pain, oui, Il veut pouvoir manger tous les jours. Du pain et pas de mots ronflants, Du pain et pas de discours. Refrain Marchons au pas (bis) Camarades, vers note front, Range-toi dans le front de tous les ouvriers Avec tous …

Le Conscrit du Languedô

Je suis un pauvre conscrit De l’an mil huit cent dix (bis) Faut quitter le Languedô, Le Languedô, le Languedô, Faut quitter le Languedô Avec le sac sur le dos. L’Maire et M’sieur le Préfet N’en sont deux jolis cadets (bis) Ils nous font tirer-z-sort, …

Le Chant des Ouvriers

Nous dont la lampe, le matin, Au clairon du coq se rallume, Nous tous qu’un salaire incertain Ramène avant l’aube à l’enclume, Nous qui des bras, des pieds, des mains, De tout le corps luttons sans cesse, Sans abriter nos lendemains Contre le froid de …

Le Chant des Marais

Loin vers l’infini s’étendent Des grands prés marécageux. Pas un seul oiseau ne chante Sur les arbres secs et creux. Refrain Ô, terre de détresse Où nous devons sans cesse Piocher (bis) Dans ce camp morne et sauvage Entouré de murs de fer Il nous …