Coup de coeur

Abraham Lincoln était le fils d’un pionnier. Il n’avait pas une enfance facile au milieu de l’Indianna sauvage.

Il avait fait différents métiers avant de combattre les Indiens et se consacrer à ses études. Sa capacité intellectuelle lui a permis de devenir avocat. Il a porté un important intérêt aux causes noires et n’a pas adhéré aux compromis du Kansas-Nebraska contre Stephen Douglas. Malgré sa défaite, il est devenu le Président des États-Unis en 1860. Lors de sa campagne, il a surtout prôné l’idée de limiter l’esclavage, mais pas de l’abolir. Cette éloquence lui a offert l’adhésion des électeurs nordistes.

Son élection a été considérée comme le signe de la chute de l’institution esclavagiste. Il a fini par abolir l’esclavage en 1963 tout en promettant des démarches non répressives à ses adversaires. Il a été réélu en 1864, et donne l’armée à Grant. Il a tout fait pour préserver le pays et son assassinat en 1865, a de plus en plus affecté la situation du sud.

Politique

Nouveau livre : Abraham Lincoln, l’homme qui rêva l’Amérique

Les mots de l’éditeur :

Le 18 mai 1860, alors que la question de l’esclavage déchire les États-Unis, quatre hommes attendent les résultats du vote d’investiture du tout jeune parti Républicain. Face à trois politiciens renommés d’envergure nationale, c’est contre toute attente le quatrième homme, Abraham Lincoln, un petit député de l’Illinois, qui l’emporte.

Quelques mois plus tard, il devient le seizième président des États-Unis, confronté à la plus grande crise que le pays ait jamais traversée : la sécession de onze États du Sud et la guerre civile qui s’ensuivra. À la surprise de tous, Lincoln décide alors de rassembler ses rivaux pour former un gouvernement d’exception qui mènera l’Union à la victoire et délivrera l’Amérique du démon de l’esclavage.

Doris Kearns Goodwin conte ici l’histoire de ce quasi-inconnu, autodidacte, « avocat des prairies » sillonnant les plaines de l’Illinois pour plaider dans les villages les plus reculés, et qui a réussi le tour de force de se hisser au pouvoir. Au-delà du génie politique, on découvre le destin d’un homme aux profondes qualités humaines, marqué par des tragédies personnelles qu’il a su dépasser pour transformer en réalité son rêve d’une Amérique unie.

DORIS KEARNS GOODWIN est l’auteur de nombreuses biographies, toutes devenues des best-sellers. Les Fitzgerald, la famille Kennedy et Lyndon Johnson sont quelques-uns de ses sujets. Elle a reçu le prix Pulitzer pour son étude du couple Roosevelt en temps de guerre. Abraham Lincoln, l’homme qui rêva l’Amérique s’est imposé comme un ouvrage de référence, acclamé par la critique et salué par Barack Obama.