Politique

Au Sommet des Amériques qui aura lieu à Panama en avril 2015, les Présidents Barak Obama et Raul Castro seront bien présents et pourraient en profiter pour confirmer une normalisation des relations entamées depuis plus de 2 ans.

54 ans après la rupture diplomatique en pleine guerre froide, des pourparlers entamés dans le plus grand secret depuis le printemps 2013 pourraient donner lieu à un échange d’ambassadeurs. Ce dialogue historique s’est effectué sous l’égide du Vatican et du Canada. Des discussions qui ont eu lieu le 27 février 2015 semblent avoir accéléré les choses. Le fameux sommet des Amériques, pourrait être l’occasion de l’annonce de la réouverture des ambassades respectives.

Bien sûr, tous ces progrès ne doivent pas faire oublier qu’il existe de nombreuses questions en suspens. Cuba demande par exemple d’être rayée de la liste noire américaine des pays soutenant le terrorisme au côté de l’Iran, la Syrie et le Soudan. La normalisation complète des relations va demander du temps. Après plus de 50 ans d’hostilité, les contentieux sont nombreux, à commencer par l’embargo commercial et financier imposé par Washington depuis 1962.

Malgré la libération de 53 dissidents par La Havane, les États-Unis dénoncent toujours une répression politique et une atteinte aux droits de l’homme par le régime Castriste. Les États-Unis et son congrès, à majorité républicaine sont toujours très attentifs aux droits de l’homme chez les autres et dans les pays avec lesquels ils n’ont que peut ou pas de relations commerciales.

Crédit photo : Anthony Grognuz