Politique

Lundi dernier, la prise d’otage qui s’est déroulée à Sydney a tenu en haleine la population du pays pendant plus de  seize heures.  En effet, s’étant déroulée dans un café localisé dans un quartier d’affaires, le Martin Place, la prise d’otage aurait fait quelques victimes et des blessés graves, mais reste quand même un cas isolé selon les autorités.

Dans la journée du 15 décembre, une simple pause s’est transformée en vrai cauchemar pour les dix-sept personnes présentes dans ce café, pris d’assaut par un Iranien armé. Il a ainsi retenu prisonniers toutes ces personnes pendant 16 longues heures, fait quelques morts et des blessés avant de finir les pieds devant après l’assaut de la police.

L’auteur de la prise d’otage serait ainsi un Iranien de 50 ans, mentalement instable qui s’est autoproclamé cheikh. Bilan de la prise d’otage, trois morts incluant le criminel et plus de 4 personnes blessées. 5 personnes ont réussi à s’échapper dans la journée et les forces de l’ordre sont intervenues après des coups de feu à l’intérieur du  Lindt Café. Après la libération des otages, des opérations de déminages ont été entreprises pour écarter la présence d’une bombe. Les autorités affirment ainsi que la prise d’otage serait un cas isolé jusque-là, mais restent tout du moins sur leur garde dans le cas d’une action terroriste à venir.