Coup de gueulePolitique

L’ex-société Sodimédical, située Plancy-l’Abbaye (Aube) a été condamnée lundi par les prud’hommes de Troyes pour licenciements abusifs. Elle était l’ancienne filiale du groupe allemand Lohman et Rauscher, liquidée en 2012, et depuis délocalisée en Chine.

Cette entreprise était spécialisée dans la fabrication de tissus médicaux. Depuis 2010, 52 salariés, majoritairement des femmes, avaient engagé près de 40 procédures devant les tribunaux pour conserver leur travail délocalisé en Chine. L’ancienne entreprise a finalement été condamnée à verser entre de 7 000 à 46 000 euros à 35 ex-salariés.

Cependant, on peut regretter, que dans les faits le groupe allemand Lohman et Rauscher, s’en tire bien. En effet, celui-ci est parti en ne respectant et en ne payant rien, car toutes les indemnités sont prises en charge par les AGS (Assurances de garantie des salaires).

Il convient de saluer le courage, et la détermination de ces salariés pour faire valoir leurs droits et la légitimité de leurs actions. “La justice donne raison aux +Sodi+ qui sont restés près d’un an sans salaire en menant une bataille héroïque pour conserver leur emploi. Le montant des indemnités est faible compte tenu du préjudice qu’ils ont subi et subissent encore dans ce bassin d’emploi sinistré“, a souligné leur avocat Me Brun.

Toujours selon leur avocat, “les salariés qui réclamaient près de 5 millions d’euros d’indemnités devraient se réunir prochainement pour décider d’un éventuel appel”.

Crédit photo : pima2012

 

Coup de gueule

matignon_photo_redking.jpg

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a accueilli, lundi 12 août, dans le parc de l’Hôtel de Matignon, 300 enfants défavorisés privés de vacances, encadrés par des bénévoles du Secours Populaire.

Au-delà de la simple opération de communication qu’aurait pu suggérer un tel accueil, il s’agit avant tout d’un “symbole fort, celui de l’ouverture de Matignon à tous les publics dans un même respect” d’après l’épouse du ministre, qui a reçu des enfants d’abord un peu intimidés puis débordant de questions.

Cette journée marquait la reprise de M. Ayrault qui a souhaité rappeler l’engagement du gouvernement à la jeunesse tricolore “qui fera la France de 2025“. “Je souhaitais, en ce jour où je reprends à plein l’activité du gouvernement, accueillir ici des enfants, pas n’importe comment (…), avec ce message : les jeunes et leur famille qui ne peuvent pas partir pour des raisons économiques ont droit eux aussi aux vacances et à la culture” a déclaré le ministre en charge de l’exécutif.

M. Ayrault a également tenu à rendre hommage aux mouvements d’éducation populaire “qui travaillent toute l’année et jouent un rôle irremplaçable“. Le Secours Populaire et les animateurs de l’UCPA encadraient en effet ces 300 enfants de Paris, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Marne, Aube, Eure et Eure-et-Loir.

Pour Malika Tabti, secrétaire nationale du Secours Populaire, le plus important reste le plaisir éprouvé par les enfants et les souvenirs qu’ils vont garder de ce passage dans les trois hectares du jardin de la résidence officielle du chef du gouvernement.