Coup de coeur

Les négociations se sont déroulées mardi dernier entre le gouvernement et les intermittents afin de stopper les grèves qui pourraient entraîner l’annulation des évènements artistique de l’été 2014.

En effet, il devient urgent de trouver une solution pour apaiser la tension qui plane sur la saison estivale. Suite à une semaine plutôt mouvementée, le gouvernement commence à faire un geste pour minimiser les dégâts. La direction du festival Off d’Avignon annonce que les spectacles vivants auront toujours lieu malgré grève des artistes et des techniciens. La majeure partie des entreprises du « Off » n’acceptent pas la reforme de l’assurance-chômage mais ne pénaliseraient pas pour autan les spectacles.

Au même moment de nouvelles manifestions se sont présentées incluant une trentaine de personne qui sont mécontents à l’ouverture de la représentation de Simon Boccanegra. Selon les intermittents, cette nouvelle réforme annonce leur mort. Le spectacle de Montpelier représenté par Angelin-Preljocaj n’aura pas lieu encore une fois même si le personnel n’était pas favorable à la grève.

Actualités

fonxio_cap.jpg

A l’heure où le statut d’autoentrepreneur est au cœur de diverses réflexions gouvernementales, trois entrepreneurs français ont opté pour ce régime afin de créer le projet de paiement entre particuliers Fonxio qui permet de payer en face à face avec un simple téléphone.

Jonas Hopp, Raphaël Schumacher et Mathieu Chatillon, basés à Avignon, ont mis au point Fonxio, un service dématérialisé de paiement CB utilisable avec un simple téléphone (fixe ou mobile) et adapté aux transactions en face à face (notamment entre particuliers). Le projet bénéficie du soutien de la Banque Populaire et l’opérateur de paiement internet Ogone.

La procédure est très simple. Internet n’est nécessaire qu’au moment de l’inscription, pour le vendeur”, indique les trois Avignonnais. Lors de son inscription sur le site Fonxio, le vendeur obtient un code qu’il utilisera ensuite au moment de la transaction de visu, permettant à l’acheteur de régler son bien grâce à un simple appel téléphonique. De fait, un seul rendez-vous est nécessaire pour présenter, négocier, échanger et payer le bien.

Destiné au grand public, mais aussi utilisable par les professionnels insatisfait de leur terminal de paiement électronique, Fonxio est particulièrement adapté pour les transactions de 30 à 5000 euros, transaction “où l’on ne paye pas forcément en liquide, et où l’on n’a pas forcément recours au chèque de banque” selon Jonas Hopp.

La rémunération du service s’effectue au pourcentage (2,75% du montant de la transaction) avec, toutefois, un minimum d’un euro. La jeune société, qui souhaite développer des affiliations avec les spécialistes de l’e-commerce, fonde ses espoirs sur la croissance de ce secteur et des sites d’échanges et de vente en ligne entre particuliers.