ActualitésCoup de gueule

Camions, tracteurs et voitures ont été utilisés comme moyen pour assurer le blocage de l’autoroute A20 depuis la matinée du vendredi 20 février. En effet, plus de 180 véhicules et 300 manifestations ont participé au mouvement. Attention aux bouchons si vous décidez ainsi d’emprunter l’A20.

Dans la matinée, l’autoroute A20 a été complètement bloquée par la manifestation des entrepreneurs. Ces derniers souhaitaient ainsi montrer leur ferme opposition à la politique adoptée par le gouvernement.  En effet, ils sont nombreux à estimer que les acteurs économiques sont aujourd’hui en détresse et que de nombreux emplois se retrouvent ainsi en danger. Ainsi, différentes organisations professionnelles ainsi que des syndicats et des organisations représentatives de l’Indre ont rejoint la manifestation pour appuyer les instigateurs.

Dans l’après-midi, l’A20 a pu être rouverte, mais la circulation est quand même restée très chargée causant ainsi d’énormes bouchons. L’opération escargot qui a été mise en place a ainsi conduit jusqu’au domicile de Michel Sapin qui n’est autre que le ministre des Finances, mais aussi un ancien maire de Argenton-sur-Creuse. Peu à peu au cours de la journée, les manifestations se sont dissipées, et pour cause, les manifestants ont obtenu une première victoire avec un rendez-vous en préfecture de Châteauroux le jour même.

ActualitésCoup de gueule

Depuis dimanche, les bouchons font rage sur les routes de la France, et pour cause, les chauffeurs routiers font la grève. Leur revendication concerne ainsi le débat sur l’augmentation de salaire, une demande qui nécessite selon eux une mobilisation importante pour toucher leur patron !

La manifestation a commencé depuis dimanche soir, et pour ce lundi, c’est opération escargot et blocage qui attendent les automobilistes. Le but des chauffeurs routiers dans cette grève n’est cependant pas de pénaliser la population avec le gène occasionné, mais surtout pour faire réagir les boss qui tirent les ficelles. Ils réclament ainsi une augmentation de 100 euros pour leurs salaires ainsi que la mise en place d’un treizième mois.  Pour se faire entendre, ils ont ainsi décidé de bloquer les routes comme des dépôts de pétrole ou encore des centrales d’achat un peu partout sur le territoire français.

Résultat des courses, des centaines de kilomètres de bouchons sur les routes, comme en Ile de France où les bouchons étaient de 280 km. Le trafic est ralenti dans l’ensemble de la France avec cette grève en dépit de la bonne foi de manifestant et de leur revendication, plus ou moins justifiée. Une action soutenue par de nombreux autres routiers.