Coup de gueuleInternational

Le centre communautaire Aurora était heureusement vide au moment de l’attaque et n’a subi que de légers dégâts

Aurora est situé dans le centre ville de Budapest. Selon les militants de ce centre communautaire juif les néo-nazis ont tenté de mettre le feu au bâtiment. Les dégâts sont heureusement peu important et le centre va continuer ses activités. Les néo-nazis étaient une cinquantaine. Ils ont également brûlé un drapeau et tagué le bâtiment. La police présente sur les lieux a été exceptionnellement lente à réagir.

L’attaque a eu lieu mercredi dernier selon Adam Schonberger. Ce dernier est le directeur de Marom, une association juive qui gère et possède Aurora. Cette association cherche à rassembler les jeunes juifs hongrois non-affiliés, mais pas uniquement.

Une cible de choix pour l’extrême droite

En 2017 des militants d’extrême droite s’étaient filmé en train de coller des affiches sur le centre ; « Stop opération Soros ». L’homme d’affaire américain est devenu un nom de code notoire pour les antisémites comme les Rothschild en leur temps. Ce qui est pire pour les antisémites c’est que le milliardaire finance des groupes progressistes et de gauche. Par ailleurs Georges Soros a été la cible d’une campagne négative par le premier ministre d’extrême droite de Hongrie ; Viktor Orban.

L’association Marom remonte à 2014. Elle est liée au mouvement Conservateur/Masorti. Aurora sert aussi de siège social à plusieurs groupes, notamment ; le Centre de Press Rrom, Budapest Pride (une association LGBTQ), le groupe d’aide au réfugiés Migszol et l’agence Zold Pok pour la justice sociale. Toutes ces associations étant évidemment des cibles de choix pour les néo-nazis.