Politique

Selon l’Insee, l’équivalent de 10% des actifs en France sont contraints de cumuler plusieurs contrats au cours du même mois.

La précarité du marché de l’emploi en France est toujours aussi palpable, en témoignent les 1,8 millions de salariés qui ont cumulé plusieurs contrats au cours du même mois selon les derniers chiffres publiés par l’Insee.

En cause : le boom des CDD, pourtant dans le viseur du gouvernement qui cherche à pénaliser les entreprises via un système de bonus-malus pour celles qui en abuseront. Mais pour l’heure, cette mesure n’est pas passée et n’a pas encore été discutée. Il y a même fort à parier qu’elle soit considérablement vidée de sa substance. D’ailleurs, le secteur de la construction a déjà été exclu de la réforme envisagée.

Reste que le gouvernement a conservé sept secteur dans son viseur : l’industrie agroalimentaire, l’hébergement, la restauration, la production et la distribution d’eau, la gestion des déchets, les transport et l’industrie du papier entre autres.

Si la fluctuation de l’activité économique de ces secteurs expliquent en partie le recours aux contrats courts, c’est bien la recherche de gains financiers qui en est la principale cause. Et ce sont les travailleurs qui trinquent. Dans le détail, 1,5 million d’entre eux ont cumulé plusieurs contrats dans le mois chez le même employeur et les 300 000 restants ont enchaîné plusieurs missions du type intérim dans plusieurs établissements. Et comme la parité n’est toujours pas de mise, ce sont les femmes qui ont le plus cumulé les contrats.