Politique

Samba Panza, la présidente de la transition en Centre Afrique dénonce la misère où se trouve le peuple centrafricain en mentionnant   que «  le moment est venu est d’arrêter les violences faites à l’endroit des populations ».

Au début du forum dédié à la crise qui envahit son pays, Samba Panza affirme que la rencontre de trois jours « est une étape fondamentale pour le processus de paix en RCA ». Ce forum permettra aux participants de recenser tous les facteurs de la crise en Centre Afrique afin de trouve la meilleure solution pour casser l’hostilité et favoriser le désarmement de toutes les milices et groupes armés présents dans le pays.

« Aujourd’hui, c’est la paix et la sécurité qu’il faut restaurer en RCA », annonce-t-elle. Le médiateur, Denis Sassou N’ Guesso, chef d’État congolais demande aux Centrafricains « d’engager un dialogue dans un esprit de patriotisme, de respect mutuel, de responsabilité, et de sursaut d’orgueil national ». Il s’est ensuite adressé aux participants en affirmant « vos compatriotes ont aujourd’hui les yeux tournés vers Brazzaville. Ils attendent de vous ce nécessaire sursaut d’orgueil national, d’amour du pays, de patriotisme qui passe par le dépassement. »