Politique

En Guinée, le dernier jour du ramadan devait être clôturé en beauté avec un concert de Rap organisé sur une plage de Conakry. Malheureusement, l’évènement est devenu la source d’un désastre.

À la sortie du spectacle qui a rassemblé 10 000 spectateurs en tout, une bousculade entraine la mort de 34 personnes. Parmi les victimes, les autorités ont compté une dizaine d’enfants. Plus de dix personnes se sont blessées durant la fête. Les victimes étaient rapidement admises à l’hôpital le plus proche. En guise de compassion envers les familles des victimes, la présidente du pays proclame un deuil national d’une semaine.

Afin de déterminer le responsable de cet accident, les autorités locales ouvrent une enquête. Elle est sous l’égide du procureur la République de Dixinn.

Pour les hôpitaux, il est plutôt difficile de gérer la situation à cause de l’épidémie d’Ebola. La maladie ne cesse pas de faire des victimes dans le pays. Jusqu’ici, l’OMS enregistre 670 morts à la Guinée.