Actualités

Le mot de l’éditeur : Ces « révélations » de Roland Dumas ne sont ni un livre d’histoire encore moins de mémoires qu’il a déjà rédigés en son temps. L’ouvrage est la mise en perspective d’un exceptionnel parcours politique, qui s’étend sur la seconde moitié du XXe siècle, et de confidences personnelles qui éclairent enfin les zones d’ombres d’un fabuleux destin. Il en dénoue aujourd’hui les apparentes contradictions et en révèle les lignes de force arc-boutées sur un idéal politique et social dont la Justice est le fer de lance. Jeune résistant, élevé dans le culte de Blum, devenu ténor du barreau ; farouche anti-allemand transfiguré en cheville ouvrière de la construction européenne ; admirateur du de Gaulle historique, reconverti en compagnon de route d’un François Mitterrand son plus ardent détracteur ; grand prêtre des Affaires étrangères pendant neuf ans et dépositaire privilégié des petits secrets de la « mitterrandie » ; cinquième personnage de l’Etat traîné devant les tribunaux pour des vedettes à forte odeur de pétrole, Roland Dumas raconte, non sans distance ni ironie, les souffrances d’un jeune Werther égaré en politique. A l’heure où un Occident aveugle se rêve encore en maître du monde, où la construction européenne est saisie de hoquets, où la France navigue à vue sans politique étrangère cohérente, Dumas rappelle que sa vérité a toujours été du côté des progressistes, des décolonisateurs et de ceux qui avaient « une certaine idée de la France ». Plus Choiseul que Talleyrand, plus chanteur que philosophe, plus bretteur que procureur, plus Casanova que Dom Juan, plus jouisseur que donneur de leçon, il nous conte son étonnante aventure au service d’une France exigeante comme une épouse mais aimante comme une maîtresse.