Politique

Peugeot_Boxer_Ambulance_Croix-Rouge_Strasbourg.jpg

La Croix-Rouge française est une organisation humanitaire qui depuis sa création en 1864, à l’initiative d’Henri Dunant, n’a jamais cessé durant ces 150 ans de venir en aide aux personnes démunies.

Cependant, malgré le fait qu’elle ait été créée par un homme, ce sont les femmes qui sont les pionnières de la propagation de son action à travers le monde entier. Ainsi, les femmes de la Croix-Rouge sont conscientes des valeurs et de l’engagement de l’organisation, car une forte présence féminine caractérise ce mouvement.

D’ailleurs, ce n’est point par hasard que l’organisation a choisi un mannequin, Adriana Karembeu comme ambassadrice. C’est une reconnaissance à toutes ces femmes qui n’ont jamais cessé de porter secours à tous ceux qui en avaient besoin. Cela, bien avant que le libéralisme culturel n’ait permis aux femmes de s’instruire et de sortir de chez elles, jusqu’à nos jours. Leur courage, abnégation et sacrifices ont sauvé tant de personnes.

Photo: Kevin.B

Politique

Croix-Rouge française : 40 000 kits pour favoriser l’accès à l’hygiène et l’estime de soi des plus démunis

La Croix-Rouge française, en partenariat avec la société SCA Hygiene Products, s’apprête à distribuer des kits hygiènes auprès des personnes rencontrées par les équipes mobiles/Samu-sociaux, dans les Centres d’hébergement d’urgence et les Accueils de jours. Grâce à une trousse comprenant des produits d’hygiène et un livret d’informations, décliné en 4 langues, les équipes bénévoles de la Croix-Rouge disposent désormais des ressources nécessaires pour promouvoir l’accès aux soins et le retour à l’hygiène en favorisant une démarche active du bénéficiaire.

Cette première expérimentation, s’effectuera sur plus de 50 sites dans 22 départements comprenant plus de 30 villes de plus de 30 000 habitants, 5 Centres d’hébergement d’urgence et plus de 45 équipes mobiles/Samu-sociaux de la Croix-Rouge française. Cette action donnera lieu à une enquête auprès des délégations de la Croix-Rouge française en vue d’améliorer ses actions dans ce domaine et de les déployer plus largement dans le futur.

plus d’infos sur : http://www.croix-rouge.fr/Actualite/40-000-kits-pour-favoriser-l-acces-a-l-hygiene-et-l-estime-de-soi-des-plus-demunis

Politique

Croix-Rouge : Sensibilisation à la lutte contre les discriminations

Les actions de la Croix-Rouge française dans les établissements scolaires existaient avant le 13 décembre, de façon ponctuelle et locale. C’est le cas notamment au collège Renoir à Ferrières, en lien avec l’équipe jeunesse de la délégation départementale de la Croix-Rouge du Loiret. Entre garçons et filles, entre jeunes issus d’origines sociales et culturelles diverses, entre urbains et ruraux il n’est pas toujours évident de cohabiter.

Ainsi, le collège Renoir est marqué par une grande diversité de sa population qui peut donner lieu à des tensions. L’équipe jeunesse de la délégation Croix-Rouge du Loiret a répondu à son appel et a décidé d’organiser plusieurs sessions de sensibilisation avec les jeunes – trois dans l’année pour les classes de 5ème – d’abord avec le programme « Mission : mobilisez votre pouvoir d’humanité ! », puis à travers des jeux d’animation et de débats sur l’écoute, la tolérance, le respect de la diversité, la lutte contre les discriminations et les préjugés.

Ces animations sont issues du programme « Les jeunes comme acteurs du changement des comportements » (Youth as Agents of Behavioural Change – YABC) développé par la Fédération internationale des sociétés Croix-Rouge et Croissant-Rouge et mis en œuvre par une soixantaine de sociétés nationale, dont la Croix-Rouge française. Une intervention rendue possible grâce aux animateurs du programme, Florent Padois, à l’origine de la coopération avec le collège et Alexandre Cousin. Ils étaient accompagnés par une bénévole et une volontaire en service civique.

lire la suite sur : http://www.croix-rouge.fr/Actualite/Sensibilisation-a-la-lutte-contre-les-discriminations-1412

Politique

Deux ans après le séisme, le chemin parcouru par la Croix-Rouge française est grand et les résultats visibles pour cette mission à l’international qui reste toujours la plus importante dans l’histoire de notre association, avec 35 expatriés et 350 salariés nationaux mobilisés sur le terrain.

Aujourd’hui, Port-au-Prince présente un double visage. Celui des quartiers, où une impression de retour à la normale prédomine : les rues sont animées, dégagées des gravats qui, il y a un an, encombraient encore la capitale. Mais il y a aussi les camps, où les conditions de vie sont difficiles et précaires.

Tant qu’il y aura des personnes vivant dans des camps, ce qui risque de perdurer, ou dans les décombres d’un quartier détruit, la Croix-Rouge française ne pourra considérer sa mission comme accomplie.

Deux ans après le séisme qui a frappé Haïti, les difficultés auxquelles est confrontée la population continuent. Haïti fait partie des pays les plus pauvres au monde et le séisme du 12 janvier 2010 a anéanti un Etat tout entier : le gouvernement, les administrations, les infrastructures, les archives… Et depuis, les urgences ont succédé aux urgences. L’année 2010 a ainsi été marquée par le passage du cyclone Tomas, des inondations successives, puis par deux épidémies majeures de choléra, en octobre puis en mai 2011. A cela s’ajoutent de très fortes vulnérabilités liées à la grande pauvreté de ce pays.

SUITE ARTICLE SUR : http://www.croix-rouge.fr/Actualite/Seisme-en-Haiti-2-ans-apres-1408

Politique

En cette fin d’année, les 38 000 bénévoles et salariés de l’action sociale de la Croix-Rouge française, sont particulièrement impliqués pour être auprès des personnes vulnérables : victimes de précarité, personnes dépendantes en raison de leur âge ou de leur handicap, enfants mis en danger, personnes privées de leur liberté,… et leur permettre de passer des fêtes plus douces.

Depuis 2008, et les chiffres sont là pour en témoigner, la Croix-Rouge française a déclaré l’état d’alerte face à l’augmentation de la précarité en France qui va s’intensifier dans les années à venir. Témoins de cette nouvelle réalité, les bénévoles de la Croix-Rouge française constatent une demande croissante (près de 20% supplémentaire chaque année depuis 2008) et sont confronté à l’apparition de nouvelles vulnérabilités et de nouveaux profils de bénéficiaires.

Ainsi, de nouvelles catégories sociales, jusqu’alors préservées, ont désormais recours à l’aide alimentaire, de façon ponctuelle ou durable. Personnes âgées dont la retraite ne suffit pas, travailleurs pauvres, jeunes en difficulté ou encore familles monoparentales, ils sont de plus en plus nombreux à pousser les portes des épiceries sociales et des vestiboutiques.

C’est pour répondre à toute cette précarité, à cet isolement, cet éclatement de la famille, ces difficultés personnelles ou sociales, que chaque jour, les 35.000 bénévoles et 2700 salariés de l’action sociale de la Croix-Rouge française répondent par l’écoute, l’orientation, l’aide, l’hébergement et l’accompagnement des personnes les plus démunies en privilégiant toujours le retour des personnes vers l’autonomie. Chaque année, ce sont plus d’un million de personnes qui sont accompagnées en France par l’association.

plus d’infos sur : http://www.croix-rouge.fr