Politique

Pour les présidentielles 2017, Yannick Jadot présente un programme 100% écolo. Une approche qui tranche nettement avec les autres candidats

 

Voilà un candidat dont on n’entendra certainement plus parler à l’issu du premier tour des présidentielles de 2017 mais qui a comme mérite de porter un projet écologiste ambitieux. Yannick Jadot prône parmi d’autres mesures une France qui carbure à 100% d’énergie renouvelable, qui assure son autonomie alimentaire via le bio et qui tourne le dos définitivement aux énergies fossiles.

 

Etiqueté EELV, Yannick Jadot a comme grand mérite de dire et de prôner ce qu’aucun autre candidat ne fait réellement : l’écologie et la protection de l’environnement devraient être au cœur du programme de tous les candidats. Une “croissance verte” peut être à la clé pour le pays avec la création de plusieurs centaines de milliers d’emplois.

 

100% d’ENR et autonomie alimentaire

 

Parmi les points forts du programme du député européen écologiste, figurent sa volonté de voir la France réussir sa transition énergétique en produisant et consommant 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050.

 

En parallèle, cet ancien dirigeant de Greenpeace souhaite que le pays soit totalement autosuffisant en alimentation. Une alimentation locale, paysanne et bio qu’il désire par ailleurs retrouver dans les assiettes des restaurants collectifs. Pour y parvenir, l’homme politique propose d’affecter 50% des fonds issus de la PAC à la conversion des exploitations agricoles françaises vers des modèles durables à défaut d’être bio. Autre point : 1% du bénéfice réalisé par le secteur agro-alimentaire serait destiné à la relocalisation agricole.

 

Beaucoup espèrent que l’expertise et l’expérience de cet écolo convaincu et optimiste serviront la cause d’une équipe électorale aux idées proches des siennes, afin que la protection de l’environnement et l’écologie soient enfin réellement inclus au programme des candidats du second tour.

Politique

Proposition de loi en faveur des personnes transsexuelles

Sergio Coronado, le député EELV, a récemment déclaré qu’il souhaite proposer une loi qui facilitera « la vie des personnes transsexuelles ». Cette loi aura également pour but de faciliter le changement d’état civil. Il a également souligné que la proposition se fera au printemps, plus précisément au mois d’avril ou mai.

En tant qu’écologiste, il souhaiterait que la vie professionnelle et la vie quotidienne des personnes transgenres soient améliorées. Pour que cela puisse se faire, le député français a annoncé qu’il faudrait d’abord faciliter le changement d’état civil de ces individus. Sergio Coronado a également précisé que les transsexuels doivent être traités avec égalité ; plus particulièrement lorsqu’il s’agit de « droit à l’emploi et au logement ».

Le député EELV est déçu par le manque d’intérêt du gouvernement pour cette proposition de loi. En effet, ce sujet a été mis sur le tapis à plusieurs reprises à travers des amendements. Néanmoins, le gouvernement ne souhaite pas légiférer.

Politique

EELV : la Région Ile-de-France, pionnière de la lutte contre les paradis fiscaux

La fraude fiscale est un fléau contre lequel il faut lutter d’urgence. Elle représente en effet en France de 60 à 80 milliards d’euros qui manquent cruellement à l’Etat.

Dès 2010, à l’initiative des élu/es écologistes, la région Ile-de-France a été pionnière dans cette lutte. Elle a fait adopter à l’unanimité dès 2010 l’imposition de critères de transparence pour les banques auxquelles la Région a affaire.

Depuis, la région exige ainsi de ses partenaires financiers diverses informations sur leurs activités internationales et sur leurs efforts pour lutter contre la corruption, le blanchiment et la fraude fiscale.

Il leur est demandé de renseigner leurs profits, leur chiffre d’affaires, leurs effectifs et les taxes payées dans l’ensemble des pays où ils sont implantés. Mais les réponses n’ont été que partielles. Les élu/es se sont heurtés à un écueil majeur : les banques ont refusé de jouer le jeu de la transparence et de répondre à ce reporting pays par pays.

Depuis, les outils se mettent en place dans la lutte contre les paradis fiscaux.

Dans la loi bancaire votée à l’Assemble Nationale début février, un amendement écologiste adopté oblige les banques à plus de transparence concernant leurs profits et leurs effectifs.

Grâce aux écologistes, la version adoptée au Sénat va même plus loin dans les informations exigées (chiffre d’affaires, impôts, subventions).

En prolongement de l’action menée il y a trois ans en Ile-de-France, la France devient ainsi le premier pays à faire ce pas important dans la lutte contre les paradis fiscaux.

source article : http://elus-idf.eelv.fr/

Politique

EELV: Soutenir la démocratie à Djibouti

Dans un silence médiatique impressionnant, des élections législatives ont lieu aujourd’hui même à Djibouti. Ce petit pays de 23 000 km2 occupe pourtant une position stratégique : il accueille sur son sol des bases militaires française, étasunienne, japonaise, allemande et italienne, destinées à surveiller le trafic pétrolier de la Mer Rouge et le Sahel, actuellement sous tension.

Avec la bénédiction de la France, ancienne puissance coloniale, Djibouti vit depuis son indépendance en 1977 sous le régime autoritaire d’une même famille : l’actuel président Ismaïl Omar Guelleh a succédé en 1999 à son oncle Hassan Gouled Aptidon.

Europe Ecologie-Les Verts s’inquiète de l’organisation chaotique du vote lors de ces élections : listes électorales incomplètes, cartes électorales distribuées à l’emporte-pièce… ainsi que de l’intimidation dont font l’objet plusieurs leaders de l’opposition rassemblée sous le nom d’Union pour le salut national (USN).

Alors que les meetings de l’USN, pourtant interdits, suscitent un engouement sans précédent, le pouvoir a prépositionné des éléments militaires et policiers afin de se maintenir, si nécessaire par la force. Il entend continuer à profiter des dizaines de millions d’euros que rapportent annuellement les concessions des bases militaires étrangères.

Dans cette situation, EELV :

– assure le peuple djiboutien de son total soutien pour exiger et obtenir un scrutin libre et transparent ;

– demande aux parlementaires français et européens d’exiger la transparence sur la politique de coopération militaire que l’Union européenne et certains Etats européens mènent avec Djibouti – à ce titre, une commission d’enquête parlementaire en France sur les circonstances précises de l’assassinat du juge Bernard Borrel en 1995 pourrait être envisagée ;

– demande au gouvernement français de se coordonner avec les gouvernements allemand et italien, voire étasunien et japonais, pour établir des exigences démocratiques en matière de coopération militaire avec Djibouti ;

– demande au gouvernement français et à l’Union européenne de sortir du silence et de s’engager pour soutenir la population djiboutienne dans son combat pour la démocratie.

source article : http://eelv.fr

Politique

Échec de l’accord PS/EELV/FDG : « un accord était nécessaire et possible »

Alors qu’un accord entre partis du Front de gauche, Parti socialiste et EELV pour désigner des candidats uniques de la gauche dans les circonscriptions à risque FN ou risque d’élimination de la gauche au 2ème tour était nécessaire et possible, il n’a pourtant malheureusement pas été conclu. C’est irresponsable. C’est un très mauvais signe pour le rassemblement nécessaire à gauche.


Le PCF s’est totalement impliqué dans la recherche de cet accord. Il a multiplié les propositions et a indiqué à plusieurs reprises et jusqu’à la dernière minute aux négociateurs et aux dirigeants du PS et d’EELV que le PCF était disposé à signer le compromis, malgré les insuffisances qu’elles contiennent pour le Front de gauche, auquel les discussions étaient parvenues cette semaine.


Le PCF et ses candidats, qui vont mener avec le Front de gauche dans un esprit de conquête le combat législatif qui s’annonce, restent disponibles pour discuter localement là où s’avéreraient indispensable, des accords locaux pour écarter le risque qu’un accord national n’a malheureusement pas pu écarter.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

Discours de Cécile Duflot au Conseil fédéral du 7 mai 2012

I – La victoire de François Hollande est une chance pour la France et pour l’écologie

1 – Une certaine émotion à s’être réveillée dans une France nouvelle. Une certaine émotion en pensant à toutes les générations pour qui ce changement à un sens.

A la génération qui n’a jamais connue la gauche aux responsabilités et qui a commencé à s’engager au soir d’un triste 21 Avril.

A la génération qui, comme moi, a grandi avec une gauche qui avaient conquis tous les pouvoirs, mais n’en laissait plus que son cortège de petites trahisons, de faciles déceptions et de trop grandes désillusions.

A la génération qui depuis des décennies a mené les combats pour réussir de belles victoires, celle d’il y a 25 ans comme celle d’aujourd’hui.

Au fond deux voies étaient possibles :

Soit :

La poursuite de la division, de l »opposition des citoyens entre eux, du repli du pays sur lui-même, la fuite en avant dans la xénophobie. Le délitement du lien social , l’explosion de la grande pauvreté, le démantèlement du salariat et de la protection sociale, l’explosion de la précarité ..La fuite en avant productiviste, nucléariste, un boulevard ouvert devant les lobbies de l’eau , de l’agriculture intensive , des autoroutes Un mode de gouvernement autoritaire ..Bref une société clivée, morcelée, poussée à la violence et aux pires extrémismes Il n’y a qu’a voir à quel désespoir poussent les politiques d’austérité dans les pays comme la Grèce, la montée des populismes en Europe..

Soit : un coup d’arrêt à cela , la tentative d’une autre voie, moins facile , moins démagogique, plus réconciliatrice, plus pacificatrice, plus ouverte..

lire la suite sur : http://eelv.fr/2012/05/11/discours-de-cecile-duflot-au-conseil-federal-7-mai-2012/

Politique

en direct – resultat election 2012 : le president de France est Francois Hollande (51.63 %) – la gauche est donc triomphante !

Resultats en direct elections 2012 en France à 20h00 : le gagnant du 2e tour est Francois Hollande (PS) avec 51.63 % , c’est le nouveau président français !

François HOLLANDE = 51.63 %

Nicolas SARKOZY = 48.37 %

Environ 45 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour cette 9e élection présidentielle en France.

Selon le ministère français de l’Intérieur, le taux de participation atteindrait 71,96% de participation à 17H00. Il était de 75,11 en 2007.

A 12h00, au second tour de l’élection présidentielle, le taux de participation s’élève à 30,66 %.

Au second tour de l’élection présidentielle de 2007, ce taux s’élevait à 34,11 % à la même heure.

Légalement fixée à 20 heures – heure de fermeture des derniers bureaux de vote français -, la diffusion de tout résultat ou estimation prématurée, considérée comme une entorse à la sincérité du vote, est passible d’une amende de 75 000 euros.

Merci à la communauté web de respecter cette règle.

Politique

Resultats en direct elections 2012 en France à 20h00 : le gagnant du 1er tour est Francois Hollande (PS) avec 28.63 %.

Les résultats définitifs du 1er tour :

Eva JOLY = 2,31 %

Marine LE PEN = 17,90 %

Nicolas SARKOZY = 27,18 %

Jean-Luc MÉLENCHON = 11,10 %

Philippe POUTOU = 1,15 %

Nathalie ARTHAUD = 0,56 %

Jacques CHEMINADE = 0,25 %

François BAYROU = 9,13 %

Nicolas DUPONT-AIGNAN = 1,79 %

François HOLLANDE = 28,63 %

Les Français sont appelés ce dimanche 22 avril 2012 premier tour de l’élection présidentielle à choisir entre 10 candidats, dont seuls les deux premiers resteront en lice pour le second tour le 6 mai. A suivre en direct ce dimanche !

Environ 45 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour cette 9e élection présidentielle en France.

A 12h00, au premier tour de l’élection présidentielle, le taux de participation s’élève à 28,29 %. Au premier tour de l’élection présidentielle de 2007, ce taux s’élevait à 31,21 % à la même heure. A 17h00, au premier tour de l’élection présidentielle, le taux de participation s’élève à 70,59 %.

Le taux de participation définitif au 1er tour de l’élection présidentielle de 2012 est de 79, 47 % .

Légalement fixée à 20 heures – heure de fermeture des derniers bureaux de vote français -, la diffusion de tout résultat ou estimation prématurée, considérée comme une entorse à la sincérité du vote, est passible d’une amende de 75 000 euros.

Merci à la communauté web de respecter cette règle !

Politique

EELV : Eva Joly à Grenoble à la Halle Clémenceau

Plus de 2 500 écologistes se sont réunis, jeudi 12 avril, à Grenoble à la Halle Clémenceau pour soutenir Eva Joly, candidate à la présidentielle.

La nouvelle frontière de la république, c’est l’écologie : le droit pour tous d’avoir un environnement sain, c’est-à-dire la liberté, l’égalité et la fraternité dans une planète préservée.

Je me bats donc pour une république écologique : une république ou l’intérêt général compte davantage que les profits privés, une république où les droits des générations futures sont défendus avec vigueur, une république où la responsabilité est érigée en principe moteur de l’action publique. Je veux donc inscrire le droit à un environnement sain et protégé, dans la constitution de notre république. Je défends également, vous le savez une république exemplaire. En le faisant, c’est la France elle-même que je défends. L’impunité des puissants n’est pas seulement une injustice, elle est un défi jeté au visage du pays tout entier, une trahison de notre histoire et de nos valeurs. L’impunité, c’est le retour en arrière, vers un ordre de castes et de privilèges que la révolution française est censée avoir aboli. Au fond, de ce point de vue, le sarkozysme n’a pas été seulement une régression : c’est bien une véritable contre-révolution qui s’est déroulée sous nos yeux pendant cinq années. Notre pays doit retrouver l’esprit des Lumières.

source article : http://evajoly2012.fr

Politique

EELV : Sortir du nucléaire avant la catastrophe

L’incident à la centrale nucléaire de Penly est un évènement grave. Deux départs d’incendie, une fuite d’eau radioactive du circuit primaire de 2,3 mètre cube par heure du réacteur sont des faits grave. En 2008, un incident très similaire dans la centrale slovène de Krsko avait conduit au déclenchement du système d’alerte européen sur les risques radioactifs (ECURIE). Les informations officielles sont parcellaires : EELV demande que toute la lumière soit faite sur cet accident, et que toutes les leçons en soient tirées.

Un an après la catastrophe de Fukushima, cet incident, et l’arrêt automatique du réacteur 2 de Saint-Laurent-des-eaux le même jour à la même heure, nous rappellent que le nucléaire sûr n’existe pas. Le viellissement généralisé des centrales conduit irrémédiablement à un accroissement des incidents dont certains pourraient devenir des accidents graves ou majeurs. Ce qui s’est passé à Three Mile Island, à Tchernobyl, à Fukushima se passera un jour en France. Pour prévenir la catastrophe nucléaire, la seule façon sure est d’en sortir.

EELV observe par ailleurs qu’EDF a mis plus de quatre heures à communiquer sur l’incident, démontrant ainsi que la France n’est pas a la hauteur du risque nucléaire. Qui dans la population connait les règles à adopter, le fonctionnement des alarmes, l’usage de l’iode ? Pour ne pas communiquer sur le risque, par idéologie pure, le lobby nucléaire laisse la population française dans l’ignorance. Le déni est la pire des attitudes. Les autorités japonaises et soviétiques avaient pratiqué ce principe. Il est des exemples à ne pas suivre!

source article : http://eelv.fr