Politique

Pour les élections départementales, les écologistes ont décidé de s’associer dans plusieurs centaines de cantons, au Front de gauche plutôt qu’au PS. Au-delà du simple calcul électoral, il s’agit peut-être aussi du début d’une nouvelle gauche.

Pour Emmanuelle Cosse, la patronne des écologistes, les meetings se suivent, mais ne se ressemblent pas. Un soir, elle évoque l’unité avec le Premier ministre Manuel Valls et le socialiste Jean-Christophe Cambadélis qui luttent pour éviter la fragmentation française. Un autre soir, avec le patron des communistes Pierre Laurent, elle déclare “que ceux qui veulent faire une lecture binaire, se trompent”. Pour sa part dans les deux cas, elle affirme défendre d’abord le message de l’écologie.

Les écologistes sont présents dans 950 des 2054 cantons, et à 43 %, ils sont associés avec le Front de gauche. Les élections départementales, vont avoir une valeur de test pour savoir si l’alliance avec le Front de gauche sera gagnante.

Même discours pour Jean-Luc Mélenchon, qui affirme que sera d’abord un test pour Manuel Valls, il appelle à un vote sanction contre le gouvernement. L’objectif est, bien sûr, d’élargir le rassemblement de l’autre gauche. Il faudra au lendemain des départementales arriver à poursuivre à travers des actions communes et des solidarités militantes.

Si des nouvelles forces de gauche émergent dans un moment difficile, il apparaît essentiel de parvenir à les respecter et à les fédérer.

Crédit photo : Philippe Leroyer

Coup de gueulePolitique

Un «séisme» pour le premier ministre, un «choc» pour Alain Jupé, une «explosion» pour Jean-Luc Mélenchon, les qualificatifs sont nombreux pour exprimer le désarroi dans lequel se retrouve la classe politique française au lendemain de ces élections européennes. Alors que le PS s’est de nouveau retrouvé au tapis, aucune force politique de gauche comme de droite n’a été en mesure de contrer la percée du parti nationaliste de Marine Le Pen.  

Le Front national a remporté ainsi sa première élection dans toute l’histoire de la vie politique française et peut s’en féliciter. Car si cette victoire n’est pas une surprise au regard des sondages qui ont jalonné la campagne électorale, le score de 25,01 % atteint par le FN, reléguant l’UMP à plus de 5 points (20,79 %) et le PS à plus de 11 points (13,99%), a largement de quoi inquiété. Selon les chiffres définitifs publiés par le ministère de l’Intérieur, le FN obtiendrait donc 24 députés européens, soit huit fois plus qu’en 2009.

Les centristes des listes UDI-Modem s’en sortent assez bien avec 9,89% des votes tandis que les écologistes, au même titre que leurs voisins socialistes, connaissent une chute spectaculaire avec seulement 8,93% des votes contre plus de 16 % en 2009. Contre-performance également pour le parti de Jean-Luc Mélenchon qui ne rassemble que 6,34 % des votes, très loin des 10 % visés par le Front de gauche.

Si la défaite est sévère pour le parti du président de la République, qui enregistre ici le pire résultat jamais connu par les socialistes, l’UMP n’a pas non plus de quoi pavoiser. Battu sèchement par l’extrême droite, le premier parti de l’opposition paie sans doute son manque d’unité des mois passés.

Crédits photo : Cédric Puisney

Politique

Le Conseil national du PCF décide d’une grande campagne nationale contre l’austérité

Suite au rapport présenté par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, le conseil national a décidé d’engager, avec le Front de gauche, une grande campagne nationale contre l’austérité.

En France, des salariés, les organisations syndicales ne baissent pas les bras. Des citoyens, des économistes, des pans entiers de notre société n’acceptent pas l’idée que la gauche va de nouveau se fracasser contre ce mur de la finance. C’est aussi vrai en Europe.

C’est en pensant à ces forces disponible que nous proposons une grande campagne nationale sur le thème « l’alternative à l’austérité, c’est possible ».

Le PCF propose au Front de gauche de s’y engager très fortement, d’en faire notre feuille de route des six prochains mois, et d’y associer toutes celles et ceux qui veulent en être. Nous proposons une implication citoyenne très large : grand meeting national de lancement avec une série de réunions publiques en régions, organisation de votations citoyennes, de marches contre l’austérité, assemblées, ateliers législatifs, journées de mobilisation sur des questions précises permettant de faire la démonstration que des solutions existent. Nous allons proposer des mesures plus justes socialement et bien plus efficaces économiquement.

La coordination du Front de gauche a réagi très positivement à cette proposition d’une grande campagne nationale contre l’austérité dont l’objectif politique pourrait se résumer à une idée : dans six mois, nos concitoyens qui se retrouvent dans des valeurs de gauche seront-ils résignés, abattus, où au contraire dans un esprit de combativité contre l’austérité, mobilisés pour obtenir un changement de cap au nom de ceux qui ont fait le choix du changement ?

source article : pcf.fr

Politique

Gauche Anticapitaliste rejoint le Front de Gauche

Les organisations du Front de gauche se félicitent de la décision des membres de la Gauche Anticapitaliste de rejoindre le Front de gauche. Cette décision importante est le fruit d’un processus entamé de longue date. Elle fait suite à une rencontre qui a eu lieu le mercredi 27 juin 2012 entre Gauche Anticapitaliste et le Front de gauche et qui a permis de vérifier les accords programmatiques et stratégiques. Gauche
 Anticapitaliste est la huitième composante à rejoindre le Front de
 gauche depuis sa création. Cette arrivée est une preuve supplémentaire de la pertinence du Front de gauche qui s’ancre toujours plus dans la réalité politique de notre pays. Après les échéances politiques de l’année 2012, le Front de
 gauche s’impose clairement comme la deuxième force à gauche. Il est une référence politique pour des millions de salariés et de jeunes. Cette dynamique se poursuit. De nouveaux enjeux décisifs sont devant nous. Le Front de gauche entend continuer à être toujours mieux le lieu de rassemblement de celles et ceux qui partagent sa volonté de porter une logique alternative sociale et écologique de gauche à la domination de la finance, à la dictature du profit, et contre toutes les politiques d’austérité, qu’il s’agisse de nouvelles forces politiques ou de citoyen-ne-s qui dans leurs engagements divers souhaitent agir pour ces objectifs.

source article : pcf.fr

Politique

2ème tour des législatives : Le PCF appelle à voter massivement pour la gauche

Dimanche 17 juin, ce sera le second tour des élections législatives en France. Pas une voix ne doit manquer à gauche pour tourner la page d’une droite qui n’a pas ménagé ses efforts pendant ces dix dernières années pour casser le modèle social français désormais réduit à sa portion congrue.

Ce vote sera aussi l’occasion, en élisant des députés Front de gauche, de limiter le plus possible l’anomalie démocratique d’un scrutin qui fait qu’une composante qui augmente son score national (+ 500 000 voix par rapport à 2007) perde dans le même temps des députés. Chaque élection d’un-e député-e Front de gauche sera une victoire pour le pluralisme et la démocratie. Elle empêchera l’opération de bipolarisation politique en cours.

Enfin, ce vote pour les candidats de gauche doit sanctionner le plus durement possible l’opération en cours de recomposition à droite où nombre de dirigeants n’hésitent plus à franchir le rubicon de la honte en se revendiquant des mêmes valeurs que l’extrême droite. Dimanche 17 juin, votons massivement pour les candidats de gauche aux élections législatives.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

Elections legislatives : mettez du rouge à l’Assemblée Nationale !

Dimanche 10 juin, les français sont appelés aux urnes. Pour faire reculer le FN et pour placer l’humain d’abord, mettez du rouge à l’Assemblée Nationale.


Du rouge à l'Assemblée Nationale par PlaceauPeuple

source article : http://www.placeaupeuple2012.fr : Site officiel de la campagne du Front de gauche, www.placeaupeuple2012.fr agrège non seulement les productions des élus, des militants, des sympathisants, mais aussi plus largement des citoyen-ne-s qui tiennent des sites d’information ou des blogs.

Politique

Jean-Luc Mélenchon : lettre au Premier Ministre

Monsieur le Premier Ministre, Cher camarade,

L’élection de François Hollande et votre nomination ouvrent une possibilité pour qu’enfin les exigences de notre peuple soient entendues. Composante décisive de la victoire, les nôtres veulent recueillir les fruits du changement.

Je sais que tout ne se fait pas en un jour. Pour l’immédiat cependant je veux attirer votre attention sur la situation intolérable d’une vingtaine d’entreprises emblématiques et de leurs salariés.

Certaines décisions peuvent immédiatement être prises par simple décret ou par l’action du gouvernement pour résoudre ces situations d’urgence. Notamment pour faire appliquer les décisions de justice rendues en faveur des salariés. Agissez pour faire appliquer les jugements qui ont donné raison aux ouvrières de Sodimédical et ordonné le versement de leurs salaires non payés depuis sept mois.

D’autres propositions nécessitent des modifications législatives. Je forme le vœu qu’elles soient soutenues dès cet été par le gouvernement lors de leur présentation à l’Assemblée nationale par les députés du Front de Gauche.

lire la suite sur : http://www.jean-luc-melenchon.fr

Politique

Pierre Laurent condamne le saccage du local du PCF-Front de gauche d’Issy-les-Moulineaux

Le local du PCF-Front de gauche d’Issy-les-Moulineaux vient d’être saccagé pour la 3ème fois. Je condamne fermement ces attaques ciblées contre le Front de gauche, le PCF et les bénévoles qui auraient pu s’y trouver et être blessés. En détruisant le local du Front de gauche, ce sont les militants, les idées et les valeurs qu’ils défendent qui sont directement visés. Comment ne pas trouver d’explication à ces attaques répétées contre le Front de gauche lorsque la droite et l’extrême droite font régner dans tous les territoires un climat délétère, d’agressivité, de méfiance et de stigmatisation.

Par ma voix, le Front de gauche affirme qu’il ne laissera pas les idées nauséabondes véhiculées par certains, prendre le dessus. Loin de céder à cette tentative d’intimidation, nous ne laisserons pas un pouce de terrain à l’extrême droite, à Issy-les-Moulineaux comme ailleurs. Nous continuerons de nous battre aux côtés des habitants, de tous les démocrates contre le sectarisme et la haine. Que ceux qui ont peur du Front de gauche viennent plutôt en débattre que de recourir à la violence. Les candidat-e-s du Front de gauche à Issy-les-Moulineaux, prêt-e-s au dialogue, se présenteront aux urnes les 10 et 17 juin à l’occasion des élections législatives. Et le programme qu’ils défendront s’appelle « L’humain d’abord ».

source article : http://www.pcf.fr

Politique

Échec de l’accord PS/EELV/FDG : « un accord était nécessaire et possible »

Alors qu’un accord entre partis du Front de gauche, Parti socialiste et EELV pour désigner des candidats uniques de la gauche dans les circonscriptions à risque FN ou risque d’élimination de la gauche au 2ème tour était nécessaire et possible, il n’a pourtant malheureusement pas été conclu. C’est irresponsable. C’est un très mauvais signe pour le rassemblement nécessaire à gauche.


Le PCF s’est totalement impliqué dans la recherche de cet accord. Il a multiplié les propositions et a indiqué à plusieurs reprises et jusqu’à la dernière minute aux négociateurs et aux dirigeants du PS et d’EELV que le PCF était disposé à signer le compromis, malgré les insuffisances qu’elles contiennent pour le Front de gauche, auquel les discussions étaient parvenues cette semaine.


Le PCF et ses candidats, qui vont mener avec le Front de gauche dans un esprit de conquête le combat législatif qui s’annonce, restent disponibles pour discuter localement là où s’avéreraient indispensable, des accords locaux pour écarter le risque qu’un accord national n’a malheureusement pas pu écarter.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

Négociations PS-EELV-FDG pour les législatives

Risque FN / Négociations PS-EELV-FDG : Le Front de gauche est prêt à signer

Depuis maintenant une semaine, des discussions sont engagées entre les partis du Front de gauche, le Parti socialiste et Europe écologie les verts pour désigner des candidatures uniques de la gauche dès le premier tour des élections législatives dans le cadre d’un accord concernant les circonscriptions où il existe un risque Front national ou d’élimination de la gauche au second tour.

Si chaque partenaire prend sa part d’effort, l’accord est désormais possible à toute heure.

Pour y parvenir, le Front de gauche, qui a formulé des propositions concernant 29 circonscriptions, a décidé hier un ultime effort qui fait que l’équilibre de cette répartition fait désormais consensus. Il n’y a donc plus de raison de tarder.

Le Front de gauche est prêt à signer l’accord aujourd’hui. Tout délai et a fortiori tout échec seraient incompréhensibles.

source article : http://www.pcf.fr