InternationalPolitique

Les îles Cook ont décidé de retirer toute référence au nom du capitaine colonisateur pour redonner aux îles leur nom Māori

Cette petite nation insulaire va donc retirer cette référence à la figure controversée du capitaine cook. Le nom choisi reflétera la nature polynésienne de la nation plutôt que celle d’un européen ayant « découvert » un archipel où vivaient déjà des habitants. L’explorateur est arrivé sur ces îles en 1773. Elles deviendront plus tard un protectorat britannique en 1800. Depuis 1965 la nation est autonome mais a choisi d’être librement associé à la Nouvelle-Zélande.

Un référendum en préparation

L’origine de la décision vient d’un comité nommé afin de changer le nom de la nation pour un nom indigène. Le but était de faire figurer ce nom à côté du nom du capitaine. Cependant les membres du comité ont choisi par la suite d’abandonner toute référence à cette figure européenne. Le choix a été opéré de concert avec des historiens des îles et des personnes possédant un « grand savoir traditionnel », selon Danny Mataroa, le président du comité. Le premier ministre a aussi soutenu cette décision, mais les 12 000 habitants devront être consultés. En 1994 un référendum avait rejeté la proposition d’adopter le nouveau nom de Avaiki Nui.

Ceci explique que le premier ministre ait décidé d’attendre l’opinion de la population avant de trop se prononcer. On s’attend en effet à ce que la population soit partagée sur la question. Il est actuellement difficile de savoir si cette décision serait adoptée. Les îles ont portés plusieurs noms depuis leur « découverte ». La première île aperçue par Cook était Manuae. L’explorateur avait alors nommé l’archipel Hervey’s Island en l’honneur de Augustus Hervey ; Lord de l’Amirauté et homme politique. Une page de l’histoire de l’archipel pourrait bientôt être tournée.