impôts
EconomiePolitique

Le ministère de l’Economie et des finances a mis en ligne une plateforme web didactique. Son but : expliquer aux contribuables à quoi servent les impôts sur le revenus.

Vous vous demandez comment sont utilisés les impôts sur le revenus dont vous êtes redevables ? Et si au moins ils sont bien utilisés ? A cette question, le gouvernement veut apporter des réponses les plus précises possibles via la création et la mise en ligne de la plateforme web www.aquoiserventmesimpots.gouv.fr.

Le site, clair, révèle une première information : l’écrasante majorité des recettes fiscales de l’Etat ne provient pas de l’impôt sur le revenu mais de la TVA à 51,5%. Reste que les impôts que nous payons représente plus de 24% des recettes fiscales totales annuelles. Mais comment sont-elles utilisées ?

Grâce à un diagramme, on comprend facilement que le premier poste de dépenses publiques financé par l’impôt sur le revenu est l’éducation et la recherche. Le site donne un exemple concret en se basant sur un montant de 1 000€ d’impôt payés par une personne ou un couple. La somme est dispatchée comme suit :  l’éducation et la recherche : 250€. Vient ensuit la défense et la sécurité (200€), puis le “développement des territoires” (130€), les politiques de “solidarité” bénéficient de 110€. La dette de l’Etat concentre une part importante des impôts sur le revenus pour 110€.

Le site révèle d’autres informations intéressantes notamment le fait que 50€ des 1 000€ d’impôts sur le revenus dont dévolus à l’Union Européenne à égalité avec le “soutien à l’économie” pour 50€ également. Enfin, les 100€ restants sont dispatchés sur des postes tels que logement/politique de la ville, transition écologique, les transports ou encore la culture, le sport et les loisirs.

Politique

Michel Sapin l’a annoncé : une baisse de l’impôt va être accordée aux ménages en entreprises. Mais pour quelle typologie de particuliers ?

Redonner une bouffée d’air aux Français, telle est la volonté affichée par le Ministre des Finances. Et pour y parvenir, le ministre a fait savoir que la fiscalité serait en baisse à compter de 2017. 5 millions de ménages devraient ainsi bénéficier de cette petite largesse fiscale pour un effort budgétaire équivalent à 1 milliard d’euros au total.

Seront ainsi concernés en premier plan les ménages ou les personnes vivant seules, divorcées ou veuves ayant un salaire mensuel inférieur à 1 700 euros. Un seuil doublé par ailleurs pour les couples donc.

Une baisse de l’impôt qui prendra la forme d’une réduction de 20%, pour un gain de l’ordre de 200€ par an par contribuable. Le gouvernement entend ainsi satisfaire quelque peu les “classes moyennes”, une mesure qui intervient par ailleurs dans le futur contexte des présidentielles de 2017…

Les retraités aussi

Mais le ministre entend également se pencher sur le cas des retraités. Michel Sapin ayant déclaré que le pouvoir en place souhaitait faire un geste envers cette classe de la population et ce “quel que soit le niveau de leurs revenus”, que l’on sait bien maigres dans bien des cas. Mais pour le moment donc, aucun chiffre n’a encore été annoncé si ce n’est celui du crédit d’impôt relatif aux services à la personne et à l’emploi de salarié à domicile. Pour ce cas de figure, la baisse du reste à charge sur les dépenses sera de l’ordre de -20% sur la facture totale.

Enfin, Bercy a rappelé sa volonté de faire bénéficier les entreprises d’une baisse progressive de l’impôt sur les sociétés, de 33% actuellement à 28% en 2017 pour les PME et pour toutes les autres entreprises dès 2020.

 

Coup de gueulePolitique

Entré en fonction le vendredi 3 octobre dernier, le nouveau gouvernement suédois de gauche, alliance entre les Verts et les sociaux-démocrates commencent fort avec une première mesure qui fera date. La ministre des Finances Magdalena Andersson a en effet annoncé la volonté de gouvernement pour 2015 de relever l’impôt sur les plus haut revenus.

Nous trouvons injuste que les retraités paient des impôts plus élevés que les salariés ordinaires. Donc nous abaissons ces impôts, avant tout pour ceux qui touchent une pension faible“, a déclaré Magdalena Andersson ce lundi lors d’une interview à la radio publique SR, souhaitant ainsi abaisser l’impôt des retraités au détriment des actifs les plus alaises.

La mesure, conçue comme un premier pas vers une imposition égale pour salariés et actifs en 2020, touchera tous les actifs gagnant plus de 50.000 couronnes (environ 5.500 euros) par mois.

Néanmoins, ce nouveau gouvernement ne contrôle qu’une minorité de 138 sièges sur 349 au Parlement, et devrait donc se heurter à l’opposition de l’ancienne coalition de centre droit, qui s’est employée pendant ses huit années au pouvoir à abaisser la fiscalité. Dans son projet de budget 2015, le gouvernement va également proposer une hausse des taxes sur l’alcool et le tabac.

Crédits photo : Socialdemokraterna

EconomiePolitique

Pour l’année à venir et pour les deux autres qui vont suivre, le président François Hollande a pour objectif de faire payer moins d’impôt aux français. C’est ce qu’il a déclaré lors de son passage dans le salon des portraits de l’Elysée.

Pour les années à venir, le président a un programme bien organisé. Pour cette année, il se concentrera sur la réforme de l’économie et du social. Pour l’année 2015, il fera en sorte d’améliorer tous les points concernant la jeunesse et la santé publique. Durant les deux années restantes, il se centralisera sur la réforme de la société.

Pour les impôts, la classe moyenne sera la première à bénéficier d’une baisse pour l’année 2015. Une réforme qui devrait changer la vie d’une centaine de milliers de personnes en France. Pour savoir de combien les impôts diminueront, il faudra quand même patienter un peu et attendre le résultat des perspectives de l’économie qui se fera savoir à la fin de cet été.