Coup de gueulePolitique

Raïf Badawi, un blogueur saoudien a été condamné récemment à une peine des plus lourdes pour avoir proféré des propos considérés comme « insulte à l’Islam ». Son crime, avoir seulement demandé l’application d’un islam moins radical dans un forum de discussion.

« #Je suis Raïf », c’est aujourd’hui un des hashtag les plus utilisés sur les réseaux sociaux, mobilisant de plus en plus de personnes pour venir en aide à ce blogueur saoudien qui a été inculpé en 2012 pour désobéissance au père, un crime en Arabie Saoudite. Une condamnation des plus lourdes a ensuite été prononcée à son encontre en mai 2014 l’obligeant à payer une amende de 200 000 euros à peu près, à rester en prison une dizaine d’années, mais aussi à recevoir 1000 coups de fouet ! Le médecin en charge de son cas a cependant demandé le report des premiers coups de fouet qui devaient normalement être donnés le 16 janvier pour une semaine encore, d’où cette forte mobilisation sur les réseaux sociaux en plus des différentes manifestations.

Les autorités britanniques ont publiquement condamné ce châtiment, mais il y a aussi le département d’État américain ainsi que le Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme qui ont demandé expressément au gouvernement saoudien de faire annuler cette décision et de libérer le prisonnier.