Politique

Résultat 2e tour elections legislatives : le PS à la majorite absolue

Estimation = la Gauche a une majorité absolue de sièges à l’Assemblée Nationale (PS = 291).

A 17h00, au second tour des élections législatives, le taux de participation s’élève à 46,16 %.

Au second tour des élections législatives de 2007, ce taux s’élevait à 49,58 % à la même heure.

A 12h00, au second tour des élections législatives, le taux de participation s’élèvait à 21,41 %.

Au second tour des élections législatives de 2007, ce taux s’élevait à 22,89 % à la même heure.

Le PS gagne a Henin-Beaumont.

Majorités parlementaires passées : 1958 : groupe UNR (35,6 %) 1962 : groupe UNR-UDT (48,3 %) 1967 : groupe UD-VeR (41,1 %) 1968 : groupe UDR (60,2 %) 1973 : groupe UDR (37,3 %) 1978 : groupe RPR (31,4 %) 1981 : groupe socialiste (58,0 %) 1986 : groupe socialiste (36,7 %), mais les groupes RPR et UDF le mettaient en minorité (49,6 % à eux deux) 1988 : groupe socialiste (47,7 %) 1993 : groupe RPR (44,5 %) 1997 : groupe socialiste (43,3 %) 2002 : groupe UMP (63,3 %) 2007 : groupe UMP (54,3 %)

Les résultats France entière, régions et départements du second tour seront disponibles à partir de 20h00 sur http://elections.interieur.gouv.fr.

Politique

2ème tour des législatives : Le PCF appelle à voter massivement pour la gauche

Dimanche 17 juin, ce sera le second tour des élections législatives en France. Pas une voix ne doit manquer à gauche pour tourner la page d’une droite qui n’a pas ménagé ses efforts pendant ces dix dernières années pour casser le modèle social français désormais réduit à sa portion congrue.

Ce vote sera aussi l’occasion, en élisant des députés Front de gauche, de limiter le plus possible l’anomalie démocratique d’un scrutin qui fait qu’une composante qui augmente son score national (+ 500 000 voix par rapport à 2007) perde dans le même temps des députés. Chaque élection d’un-e député-e Front de gauche sera une victoire pour le pluralisme et la démocratie. Elle empêchera l’opération de bipolarisation politique en cours.

Enfin, ce vote pour les candidats de gauche doit sanctionner le plus durement possible l’opération en cours de recomposition à droite où nombre de dirigeants n’hésitent plus à franchir le rubicon de la honte en se revendiquant des mêmes valeurs que l’extrême droite. Dimanche 17 juin, votons massivement pour les candidats de gauche aux élections législatives.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

PCF – FRONT DE GAUCHE : cap sur les législatives

Le score du 22 avril décuple les ambitions du Front de Gauche pour les législatives.

La situation pour aborder ces élections n’a jamais été aussi positive et la dynamique de l’élection présidentielle peut être amplifiée. D’autant que l’enjeu est de créer les conditions d’une majorité parlementaire de gauche capable de mener à bien le changement qu’attendent les Français. La présence de nombreux députés du Front de gauche à l’Assemblée nationale, avec les propositions avancées dans la campagne, sera la meilleure des garanties pour que les lois nouvelles votées répondent concrètement aux attentes des travail­leurs et de leurs familles.

Beaucoup d’électeurs de gauche, très au-delà de ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon, peuvent entendre ce message. Dans de très nombreuses circonscriptions, les candidats du Front de gauche peuvent être en tête au soir du premier tour de l’élection législative.

On parle de 350 circonscriptions où le FN pourrait se maintenir au second tour en provoquant des triangulaires.

Quelles dispositions le Front de gauche se propose-t-il de prendre si, dans certaines d’entre elles, il y a danger d’une élimination de la gauche dès le premier tour ? D’abord, modifier cette situation. Une mobilisation forte des électeurs de gauche aux législatives peut réduire fortement le nombre de circonscriptions où le FN serait une menace. Tout doit être fait pour empêcher l’entrée de l’extrême droite à l’Assemblée nationale.

Les communistes appellent le reste de la gauche à travailler avec eux à cet objectif. Dans les circonscriptions où existerait un danger, ils sont disponibles pour débattre avec les autres forces de gauche des moyens de parer à cette éventualité.

source article : http://www.pcf.fr