Politique

La victoire de Luis Guillermo Solis à la présidentielle de Costa Rica est sans surprise face au retrait de son adversaire pour le second tour. La commission électorale costaricaine annoncée le résultat de l’élection dimanche dernier avec près de 78 % des voix pour le président sortant. Face au sondage effectué auprès des Costaricains qui ont soif de changement, le candidat du parti au pouvoir Johny Araya a préféré renoncer à sa candidature pour donner la victoire à Luis Guillermo Solis. Rappelons-le, la campagne de Solis s’est basée sur la lutte contre la corruption et la mise en œuvre d’une politique d’infrastructure ainsi que la reforme sur la gérance des couvertures maladies. En effet, le Costa Rica est actuellement victime d’une importante crise économique. Le chômage touche plus de 4,3 % des habitants à partir de l’an 2000 et la dette publique s’élève à plus de 50 % du PIB.