Actualités

TOOTS AND THE MAYTALS – Dimanche 21 août 2011 à partir de 19h30 – Concert reggae au Mas Des Escaravatiers – Puget / Argens – 83

The Maytals se forment au début des années 1960 avec Frederick Toots Hibbert, Nathaniel Jerry Mathias et Raleigh Gordon, tous originaires de Kingston en Jamaïque. Il signe son premier album, I’ll Never Grow Old , avec l’aide du producteur Clement Coxsone Dodd. Il connaît le succès en Jamaïque et en Angleterre avec les producteurs Prince Buster et Byron Lee en 1966.

Cette même année, Frederick Hibbert va en prison pendant 18 mois pour consommation et possession de marijuana, ce qui était selon lui un coup monté car il déclare avoir commencé à fumer de l’herbe seulement après cet incident. À sa libération, The Maytals travaillent avec le producteur Leslie Kong et signent 54-46 That’s My Number (qui est le générique d’ouverture de This is England), référence au passage en prison de Frederick Hibbert qui devient un hit en Jamaïque et en Angleterre. Suivent les titres Monkey Man et Sweet and Dandy. En 1968, il écrit Do the reggay et invente le terme, si ce n’est le style, dans lequel se retrouvent de nombreux musiciens jamaïquains.

Au début des années 1970, Chris Blackwell, également responsable de la découverte de Bob Marley, signe les Maytals sur son label Island. Ils changent leur nom en « Toots and the Maytals » et, durant toute la décennie, connaissent le succès international grâce aux albums Funky Kingston, Reggae Got Soul, Pass the Pipe, à leur participation au film culte The Harder They Come et aux tournées à guichet fermé. Le plus gros succès des Maytals est sans aucun doute Pressure Drop issu de la musique du film The Harder They Come.

Discographie :

I’ll Never Grow Old (R&B 1964) The Sensational Maytals (Dynamic 1965) Sweet And Dandy (Beverleys 1968) From the Roots (Trojan 1970) Monkey Man (Trojan 1970) The Maytals Greatest Hits (Beverleys 1971) Slatyam Stoot (Dynamic 1972) Funky Kingston (Mango 1973) In the Dark (Trojan 1974) Original Golden Oldies Vol.3 (Prince Buster 1974) Roots Reggae (Dynamic Sounds 1974) Reggae Got Soul (Mango 1976) Toots Presents the Maytals (Chin Randy’s 1977) Pass the Pipe (ILPS 1979) Pressure Drop (Best of) (Trojan 1979) Just Like That (ILPS 1980) Toots “Live” (ILPS 1980) Dance The Ska Vol. II (EMI 1980) Knock Out! (Mango 1981) “Live” at Reggae Sunsplash (Sunsplash Record 1983) Reggae Greats (Mango 1984) Toots In Memphis (Mango 1988) Do The Reggae 1966-70 (Attack 1988) An Hour Live (Genes 1990) Life Could Be a Dream (Studio One 1992) Bla.Bla.Bla. (Esoldun 1993) Don’t Trouble (Reggae Best 1995) Experience (Ezperience 1995) Roots Reggae (Rhino 1995) Time Tough: The Anthology (Island 1996) Recoup (Alla Son 1997) The Very Best Of Toots And The Maytals (Music Club 1997) That’s My Number (Orange Street 1998) Ska Father (Artista Only! 1998) Live in London (Trojan 1999) Jamaican Monkey Man (Trojan 1999) Monkey Man / From the Roots (Trojan 1999) Ska to Reggae (The Sensational Maytals / Slatyam Stoot) (Rhino 1999) The Originals (Charly 1999) 20 Massive Hits (Metro 2000) The Very Best of (Island 2000) Broadway Jungle: The Best of Toots and the Maytals 1968-1973 (Trojan 2001) The Millenium Collection (MCA 2001) The Maytals (Dressed To Kill 2001) 54-46 That’s My Number (Sanctuary/Trojan 2001) Fever (Dressed To Kill 2001) Reggae Collection (Universal/Spectrum 2002) World is Turning (D&F Records 2003) Funky Kingston / In the Dark (Deluxe Pack) (Def Jam 2003) Monkey Man (Trojan 2003) Sweet and Dandy (Trojan 2003) From the Roots (remastered) (Sanctuary/Trojan 2003) True Love (V2 / BMG 2004) Toots « Live » (Remastered w/bonus tracks) (Island 2004) Rhythm Kings (Delta 2005) Pressure Drop – The Definitive Collection (Sanctuary/Trojan 2005) Roots Reggae (The Classic Jamaican Albums) (Trojan 2005), coffret 6 CD World Is Turning (XIII Bis 2005) Light Your Light (Concord 2007) Adieu Haiti duo avec Raphaël (EMI 2008) Flip and Twist (D&F Music 2010)

Infos pratiques :

19h30 : ouverture des portes 20h30 : début des concerts 01h00 : fermeture des portes

Tarif sur place : 25 € Tarif prévente : 25 € + frais de loc.

Le Mas des Escaravatiers 514 chemin de Saint-Tropez 06480 PUGET SUR ARGENS

Plus d’infos sur : http://www.lemas-concert.com/ ou http://www.facebook.com/lemasdesescaravatiers

Actualités

Festival Mas des Escaravatiers (83 – Puget-sur-Argens) : Israël Vibration Le 21 Juillet 2011 à 20h30.

Découverte du rastafarisme et naissance d’Israël Vibration :

Leur rencontre avec les membres des Douze Tribus d’Israël va bouleverser leur existence. Au contact de cette organisation rasta implantée dans le quartier, les trois garçons infirmes adhèrent au rastafarisme. Ils se laissent pousser des dreadlocks, fument de l’herbe en lisant la Bible, et, pour tromper la faim, se mettent à chanter en trio.

Leur chant commence à être connu dans leur quartier, car leur campement de fortune se trouve à quelque pas d’un raccourci très emprunté qui attire chaque jour une foule plus enthousiaste. Encouragé par leur voisinage, le trio se donne un nom: Israël Vibration et part démarcher les producteurs du centre-ville de Kingston. Mais les studios d’Orange Street ferment tous leur porte à “ces trois jeunes pouilleux en béquille”.

C’est donc un membre des Douze Tribus d’Israël qui va financer sur ses propres deniers la location du studio de Duke Reid, Studio One, pour qu’Israël Vibration puisse y enregistrer un morceau: Why Worry.

Le 45 tours, qui sort en 1976, rencontre un succès populaire, notamment parce que les paroles, écrites par Skelly, s’inscrivent en réaction à l’annonce de la mort de l’empereur d’Ethiopie Haïlé Sélassié, dieu vivant des rastas. Grâce au succès du 45 tours, Israël Vibration est pris en charge par le producteur Tommy Cowan qui leur fait enregistrer un 33 tours avec les meilleurs musiciens du moment: Sly Dunbar (batterie), Robbie Shakespeare (basse) Mikey Chung (guitare) et Ansel Collins (claviers). L’album intitulé The Same Song sort en 1978 et permet au trio de s’affirmer comme une valeur montante de la scène reggae de l’époque. (source article : http://fr.wikipedia.org)

Mas des Escaravatiers – 514, chemin de Saint-Tropez, 83480 Le Puget-sur-Argens – France

Site du Mas et programme 2011 sur : http://www.lemas-concert.com

Actualités

Festival Mas des Escaravatiers : Les Tetes Raides le 22 Juillet 2011 à 20h30

Pourquoi venir au Mas ?

“Ici tout y est, fraicheur Provençale, chaleur Musicale, douceur Estivale… Les Artistes sont comme chez eux, une ambiance familiale et romantique au coeur d’un endroit privilégié perdu au milieu des vignes…On danse la tête dans les étoiles, les pieds dans l’herbe tandis qu’au bord de la piscine, on échange, on discute, la tête libérée, le coeur léger.” – source http://www.lemas-concert.com

Mas des Escaravatiers – 514, chemin de Saint-Tropez, 83480 Le Puget-sur-Argens – France

Site du Mas et programme 2011 sur : http://www.lemas-concert.com

Retrouvez des infos sur Le Mas via : http://referencementgoogle.eu/?s=mas