Politique

Jean-Luc Mélenchon a défendu un programme économique dans lequel le rôle de l’Etat permettrait de relancer la croissance et de diminuer le chômage.

 

Mélenchon a bien l’air de vouloir mettre du baume au cœur des Français avec la récente présentation de son programme économique. Car ce qu’a présenté le candidat de la France Insoumise dans son plan économique ne comporte aucun rabotage budgétaire mais bien au contraire un vaste et conséquent plan d’investissement étatique pour stimuler l’emploi et la croissance.

 

Au total, le candidat plaide pour un investissement de 102 milliards d’euros sur cinq ans accompagné d’une augmentation de 173 milliards d’euros de dépenses supplémentaires dans les services publics.

 

Ce plan keynésien foncièrement optimiste et qui tranche dans le vif avec l’austérité libérale prônée par Fillon & co table sur un emprunt de 102 milliards d’€  répartis en 45 milliards pour “l’urgence sociale”, 50 milliards dont 25 milliards pour “l’urgence écologique” et les ENR ainsi que 7 milliards pour les services publics.  Le but de la manœuvre est simple puisqu’il s’agit “d’injecter une masse suffisante qui remette en route l’activité”.

 

Dépenses publiques en hausse

 

A contrario des autres candidats, Mélenchon prône une forte hausse des dépenses publiques : +173 milliards d’euros. Et ce afin de financer en particulier la hausse des salaires et la réduction du chômage.

 

Un plan de relance qui s’accompagne d’une “révolution fiscale” : l’impôt sur les sociétés serait abaissé à 25%, la CSG deviendrait progressive et un taux marginal de 90% sur la dernière tranche de revenus serait mis en place au-dessus de 400 000€ par an.

 

Avec un tel plan, les experts du parti de Mélenchon estiment que 190 milliards d’euros de recettes sont à la clé avec un taux de croissance de 2% d’ici 2018 et un taux de chômage abaissé de 9,7% à 6%. Le déficit public serait réduit à 2,5% du PIB d’ici à 2022.

 

Un programme aussi optimiste qu’ambitieux qui devra à présent résister au coup du boutoir des candidats concurrents qui ne manqueront pas de décrier son aspect irréalisable.

Politique

Le trublion et tribun de la gauche serait-il en passe de créer la surprise ? Jean-Luc Mélenchon passerait devant Hollande aux présidentielles de 2017.

Sans le soutien de quelque parti derrière lui si ce n’est son propre mouvement lancé pour les présidentielles, Jean-Luc Mélenchon s’avère d’ores et déjà être un futur adversaire redoutable. Et en premier lieu pour François Hollande. Selon un récent sondage réalisé par BVA, le cofondateur du Parti de Gauche égalerait voire dépasserait même l’actuel président dans tous les cas de figure.

Si Alain Juppé est désigné candidat LR, celui-ci recueillerait alors 36% des intentions de votes au premier tour, suivi de Marine Le Pen (26%) et de Mélenchon donc au coude à coude avec Hollande à 14%.

Mais si Sarkozy remportait la primaire de la droite, la donne changerait : Mélenchon se hisserait alors devant Hollande à 14% contre 13%. Un tout petit point d’avance certes, mais de quoi déjà donner des sueurs froides à Hollande qui est annoncé perdant dans toutes les situations. Un belle percée de réalisée pour Mélenchon qui s’est lancé tôt et seul dans la bataille électorale, multipliant les réunions publiques, faisant des appels aux dons pour financer sa campagne. Son discours franc et direct, loin de la langue de bois du pouvoir en place et de l’opposition et le fait d’être viscéralement en lutte contre les idées nauséabondes du FN lui ont permis de trouver son audience, de constituer sa base électorale.

Avec un tel poids dans les sondages, il sera bien difficile pour la gauche au sens large de se passer de Mélenchon même si une élection se gagne dans les derniers mois. Pour autant, l’autre grand enseignement du sondage est que Hollande est perdant à tous les coups. Peu importe la configuration côté LR, il sera éjecté dès le premier tour et Le Pen battue au second par un candidat de la droite.

Politique

Elections legislatives : mettez du rouge à l’Assemblée Nationale !

Dimanche 10 juin, les français sont appelés aux urnes. Pour faire reculer le FN et pour placer l’humain d’abord, mettez du rouge à l’Assemblée Nationale.


Du rouge à l'Assemblée Nationale par PlaceauPeuple

source article : http://www.placeaupeuple2012.fr : Site officiel de la campagne du Front de gauche, www.placeaupeuple2012.fr agrège non seulement les productions des élus, des militants, des sympathisants, mais aussi plus largement des citoyen-ne-s qui tiennent des sites d’information ou des blogs.

Politique

Jean-Luc Mélenchon : lettre au Premier Ministre

Monsieur le Premier Ministre, Cher camarade,

L’élection de François Hollande et votre nomination ouvrent une possibilité pour qu’enfin les exigences de notre peuple soient entendues. Composante décisive de la victoire, les nôtres veulent recueillir les fruits du changement.

Je sais que tout ne se fait pas en un jour. Pour l’immédiat cependant je veux attirer votre attention sur la situation intolérable d’une vingtaine d’entreprises emblématiques et de leurs salariés.

Certaines décisions peuvent immédiatement être prises par simple décret ou par l’action du gouvernement pour résoudre ces situations d’urgence. Notamment pour faire appliquer les décisions de justice rendues en faveur des salariés. Agissez pour faire appliquer les jugements qui ont donné raison aux ouvrières de Sodimédical et ordonné le versement de leurs salaires non payés depuis sept mois.

D’autres propositions nécessitent des modifications législatives. Je forme le vœu qu’elles soient soutenues dès cet été par le gouvernement lors de leur présentation à l’Assemblée nationale par les députés du Front de Gauche.

lire la suite sur : http://www.jean-luc-melenchon.fr

Politique

PCF – FRONT DE GAUCHE : cap sur les législatives

Le score du 22 avril décuple les ambitions du Front de Gauche pour les législatives.

La situation pour aborder ces élections n’a jamais été aussi positive et la dynamique de l’élection présidentielle peut être amplifiée. D’autant que l’enjeu est de créer les conditions d’une majorité parlementaire de gauche capable de mener à bien le changement qu’attendent les Français. La présence de nombreux députés du Front de gauche à l’Assemblée nationale, avec les propositions avancées dans la campagne, sera la meilleure des garanties pour que les lois nouvelles votées répondent concrètement aux attentes des travail­leurs et de leurs familles.

Beaucoup d’électeurs de gauche, très au-delà de ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon, peuvent entendre ce message. Dans de très nombreuses circonscriptions, les candidats du Front de gauche peuvent être en tête au soir du premier tour de l’élection législative.

On parle de 350 circonscriptions où le FN pourrait se maintenir au second tour en provoquant des triangulaires.

Quelles dispositions le Front de gauche se propose-t-il de prendre si, dans certaines d’entre elles, il y a danger d’une élimination de la gauche dès le premier tour ? D’abord, modifier cette situation. Une mobilisation forte des électeurs de gauche aux législatives peut réduire fortement le nombre de circonscriptions où le FN serait une menace. Tout doit être fait pour empêcher l’entrée de l’extrême droite à l’Assemblée nationale.

Les communistes appellent le reste de la gauche à travailler avec eux à cet objectif. Dans les circonscriptions où existerait un danger, ils sont disponibles pour débattre avec les autres forces de gauche des moyens de parer à cette éventualité.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

en direct – resultat election 2012 : le president de France est Francois Hollande (51.63 %) – la gauche est donc triomphante !

Resultats en direct elections 2012 en France à 20h00 : le gagnant du 2e tour est Francois Hollande (PS) avec 51.63 % , c’est le nouveau président français !

François HOLLANDE = 51.63 %

Nicolas SARKOZY = 48.37 %

Environ 45 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour cette 9e élection présidentielle en France.

Selon le ministère français de l’Intérieur, le taux de participation atteindrait 71,96% de participation à 17H00. Il était de 75,11 en 2007.

A 12h00, au second tour de l’élection présidentielle, le taux de participation s’élève à 30,66 %.

Au second tour de l’élection présidentielle de 2007, ce taux s’élevait à 34,11 % à la même heure.

Légalement fixée à 20 heures – heure de fermeture des derniers bureaux de vote français -, la diffusion de tout résultat ou estimation prématurée, considérée comme une entorse à la sincérité du vote, est passible d’une amende de 75 000 euros.

Merci à la communauté web de respecter cette règle.

Politique

Vendredi 4 mai – Grand meeting du Front de gauche place Stalingrad pour battre Nicolas Sarkozy. Avec Pierre Laurent et J.L. Mélenchon


Le Front de gauche organise un grand meeting pour appeler à battre Nicolas Sarkozy le 6 mai, lors du 2ème tour de l’élection présidentielle.

Place de la Bataille de Stalingrad – Paris 19 (Metro Jaurès ou Stalingrad)

18h30 : Début du meeting du Front de gauche Place de la bataille de Stalingrad – Paris 19 Prises de parole des responsables des composantes du Front de gauche

19h30 : Discours de Jean-Luc Mélenchon

Prises de parole des responsables des composantes du Front de gauche

20h10 : Discours de Pierre Laurent

Le meeting sera retransmis en direct sur www.pcf.fr

source article : pcf.fr

Politique

La campagne de J.-L. Mélenchon et du Front de gauche est venue bouleverser cette alternance molle qui semblait inéluctable et qui laissait une grande partie du peuple sur le bord du chemin, réduit au rôle de spectateur.

Sa campagne a mis sur la table un certain nombre d’exigences sociales du mouvement ouvrier et populaire, comme :

‐ Le SMIC à 1700 € bruts ‐ L’interdiction des licenciements boursiers ‐ Le CDI à plein temps comme norme du contrat de travail ‐ La retraite à 60 ans à taux plein ‐ Le développement de services publics, de qualité, au service des usagers des milieux populaires. Elle s’organise autour des exigences contenues dans le programme du Front de gauche, qui s’enrichit chaque jour des combats, des expériences et des exigences de ceux et celles qui le rallient. Ce ne sont pas des promesses, mais des engagements à concrétiser et qui nécessiteront, pour cela, la mobilisation. La campagne a déjà mis en mouvement des dizaines de milliers d’hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes, des militants et des personnes qui se sont engagées, avec le Front de gauche, dans le combat politique. Voter pour J.-L. Mélenchon et le Front de gauche, c’est voter pour cette dynamique, pour la faire croître encore. Plus elle pèsera sur le plan électoral, plus elle pèsera sur l’ensemble de la société.

C’est le seul vote utile pour les travailleurs et le peuple !

Politique

Avec la poussée du Front de gauche, c’est toute la gauche qui progresse

La progression de Jean-Luc Mélenchon n’est pas une surprise. La dynamique électorale du Front de gauche s’est transformée en un mouvement populaire et citoyen d’une telle ampleur, avec une énergie et une force si remarquables, que les indicateurs traditionnels du suivi des campagnes électorales semblent dépassés. Comment fait-on pour mesurer un espoir en marche, un basculement vers quelque chose de totalement neuf pour la politique et pour la gauche ? Avec la poussée du Front de gauche c’est toute la gauche qui progresse et l’argument du vote utile est lui aussi à ranger dans l’armoire des souvenirs. Dès demain matin, la direction de campagne va fixer le cap et la feuille de route des prochains jours : poursuivre le travail de fond et le travail de rassemblement. Cette semaine à Vierzon, Limoges puis Jeudi 5 sur la place du Capitole à Toulouse, c’est un nouveau coup de tonnerre auquel nous allons assister, car désormais, quand le Front de gauche donne à voir sa force, la présidentielle 2012 devient celle du peuple. Un peuple qui entend dégager Sarkozy en assurant les conditions de la réussite d’une politique de changement à gauche.

source article : http://www.pcf.fr

Politique

LE FRONT DE GAUCHE DÉFILERA À MARSEILLE LE 14 AVRIL

Le grand-rendez marseillais du Front de gauche aura lieu le samedi 14 avril prochain. Il s’agira d’un défilé entre le Rond Point du Prado et les plages du Prado, avec prise de parole de Jean-Luc Mélenchon en fin de défilé.

Toutes les banques ont leur siège le long de cette avenue. Notre manifestation conjuguera donc notre revendication d’une VIe République, comme à la Bastille le 18 mars, avec la lutte contre le pouvoir de l’argent », explique le secrétaire départemental du PCF dans les Bouches du Rhône.

La manifestation s’annonce d’envergure. « Ce sera un événement populaire dans cette campagne, dans cette ville populaire qu’est Marseille.

source article : http://www.placeaupeuple2012.fr