Politique

Nouveau livre : Quelque chose en nous de Michel Berger Yves Bigot

Fasciné par l’Amérique de Gershwin, la soul de Ray Charles et le rock des Beatles, Michel Berger a modernisé la musique et la chanson française en la vertébrant, à l’instar de Gainsbourg, à travers ses interprètes (France Gall, Françoise Hardy, Elton John, Johnny Hallyday), ses complices (Véronique Sanson, Luc Plamondon) et des tubes incontournables comme « Message personnel », « Musique », « Le monde est stone », « Quelque chose en nous de Tennessee », « Diego, libre dans sa tête », « La groupie du pianiste », « Il jouait du piano debout », « Ella, elle l’a », « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux ». Né dans la grande bourgeoisie intellectuelle parisienne (il est le fils du Pr Hamburger de l’Académie française), « Chouchou » de Salut les copains à 14 ans au cœur des années 1960, il n’a eu de cesse de prouver que les Français peuvent se joindre au concert mondial de la culture vivante, et de mélanger les genres, classique, jazz, rock, son, image, danse, théâtre, cinéma. Il y parvint notamment grâce au visionnaire et prophétique Starmania. Ce livre retrace son itinéraire singulier, analyse son influence, à travers de nombreuses interviews et conversations qu’il a eues avec l’auteur entre 1982 et sa disparition en 1992, ainsi qu’avec Véronique Sanson et les principaux acteurs de sa carrière, Luc Plamondon ( Starmania, La Légende de Jimmy ), Bernard de Bosson (président de sa maison de disques), Grégoire Colart (attaché de presse), Bernard Saint-Paul (producteur de Sanson), Philippe Rault (organisateur de tous ses enregistrements), Lewis Furey ( Starmania ), Vanina Michel (vedette de Hair, et l’une de ses premières compagnes), etc. Entre 1982 à 1992, Yves Bigot a souvent interviewé Michel Berger. Tous deux ont développé au-delà une relation personnelle. Ensemble, ils ont notamment participé à l’aventure de Band Aid France (Action Écoles). Biographie : Directeur des programmes et de l’antenne de RTL après avoir été celui de France 2, Yves Bigot chronique depuis les années 1970 la vie du rock et des artistes à la télévision (« Les Enfants du rock », « Rapido », « Rive droite, rive gauche »), à la radio (Europe 1, France Inter) et dans la presse écrite ( Libération, Rolling Stone, Rock & Folk ). Coauteur du Dictionnaire du rock, il a publié Plus célèbres que le Christ, volumes I et II, et dirigé Fnac Music Production et Mercury.

Yves Bigot consacre à Michel Berger, à son style et à ses interprètes, l’attention et l’analyse biographique, thématique et artistique habituellement réservée aux rock stars qu’il a traitées avec succès dans ses deux volumes de Plus célèbres que le Christ.