Agnès Buzin, dépendance, ministre de la Santé, France
Actualités

La ministre de la santé a annoncé qu’une grande loi sur la dépendance était en préparation pour la rentrée.

Alors que les dépenses publiques liées à la prise en charge de la dépendance vont augmenter de 30% d’ici 2030, Agnès Buzin a fait savoir qu’une “grande loi” allait être présentée à la rentrée 2019.

La ministre de la santé s’inspire du rapport qu’elle a reçu de Dominique Libault. Y sont détaillées non moins de 175 mesures parmi lesquelles la création de 80 000 postes supplémentaires dans les maisons de retraite tout en accentuant en parallèle l’aide à domicile.

S’appuyant sur le contenu du rapport, la ministre préconise de faire “monter en compétences” les métiers du grand âge via entre autres une “revalorisation salariale et des perspectives de carrières diversifiées doivent être ouvertes”. Les directeurs d’Ehpad ont sitôt salué des « déclarations ambitieuses de la ministre (…) qui devront se traduire par des créations de postes et des revalorisations salariales dés 2019 ».

Plus encore, le rapport suggère d’ « intégrer le risque de perte d’autonomie dans le champ des lois de financement de la Sécurité sociale », et ce car le nombre de personnes dépendantes pourrait tout bonnement doubler d’ici 2050. La ministre a réaffirmé qu’il n’y aurait pas d’impôt supplémentaire de créé pour financer la politique.

Reste que l’accompagnement à domicile demeure la solution prioritaire mise en avant dans le rapport. Les débats à l’Assemblée doivent commencer à l’automne prochain.