Politique

Si en France, des millions de gens ont manifesté pour montrer leur soutien après l’attaque de Charlie l’Hebdo, des manifestants Anti-Charlie ont eux également fait entendre leur voix qui étaient contre les caricatures du journal satirique, spécialement celui du dernier numéro paru il y a peu.

Dimanche dernier, c’est au Pakistan que les manifestations des musulmans ont commencé afin de protester contre la publication d’une autre caricature du prophète Mahomet à la une du journal. Différentes villes ont ainsi participé à cette manifestation comptant Karachi, Lahore, Peshawar, Quetta et Islamabad où les manifestants ont choisi de bruler des effigies du Président François Hollande ou encore de piétiner le drapeau français. Ils ont même invité leur pays ainsi que ses dirigeants à couper les ponts avec la France. Une demande a été faite au consul général de France, pour interdire la sortie du magazine, pour cause de propagation de haine religieuse à travers le monde.

Au Niger, des scènes de violences ont fait une dizaine de morts, beaucoup de blessés ainsi que beaucoup de bien détruit en guise de contestation. À Alger, les manifestants ont choisi de riposter au slogan de Charlie avec «  Nous sommes tous des Mahomet », allant vers des affrontements avec la police. Mais ce n’est pas tout, car d’autres rassemblements ont été enregistrés au Yémen, au Sénégal et aussi en Afghanistan