InternationalPolitique

Des militants de Papouasie Occidentale ont publié une vidéo montrant les forces de sécurité indonésiennes ouvrant le feu sur les manifestants

Cette vidéo aurait été prise à Deiyai le 28 août. Une manifestation en faveur de l’indépendance de la région était alors en cours à proximité du Regency Office ; les bureaux de l’administration coloniale. D’après un premier décompte par les militants papous 6 personnes auraient été tuées. Un décompte ultérieur en dénombrait 7 et plus de 30 blessés.

L’Indonésie a nié les faits malgré les rapports de témoins oculaires et la vidéo. Selon eux il s’agit d’un canular des activistes de Papouasie Occidentale. Toujours selon le gouvernement, un membre des forces de armées indonésiennes (TNI) aurait été tué par des manifestants armés d’arcs et de flèches traditionnels. En réponse à cette attaque les TNI auraient alors tué 2 militants.

Lutte pour l’indépendance en Papouasie Occidentale

Il faut noter que l’Indonésie est connue pour propager de fausses informations sur la situation en Papouasie Occidentale. Il faut ajouter que la région est toujours sous le coup d’une censure totale de l’internet. Ceci explique que la vidéo ait mis plus de temps à faire surface.

La vidéo montre clairement des membres des TNI ouvrir le feu en rafale depuis le Regency Office. Il ne semble pas que les forces de sécurité étaient alors sous le coup d’une attaque. On entends par contre les cris de terreur des manifestants. La suite de la vidéo montre des militants ayant fuit dans la jungle pour extraire un mort et un blessé. La vidéo se conclue par des photos de papous blessés et tués dans l’attaque.

Cette manifestation a eu lieu dans le cadre d’un soulèvement populaire débuté le 19 août 2019. Des actions de résistance ont eu lieu dans la région et dans le reste de l’Indonésie. Les mots d’ordre insistent sur le racisme indonésien envers les populations papous et la volonté d’indépendance.