Politique

Au moment où la France présente un taux de chômage record, les patrons d’entreprises ont du mal à recruter. En plus de l’embauche, la gestion des ressources humaines complique la vie des dirigeants et des managers.

Le recrutement, un vrai casse-tête pour les patrons ? C’est ce qu’a révélé la pointe du baromètre AXA entreprise concernant les problèmes que rencontrent les chefs d’entreprises. Le taux de chômage touche plus de 10 % de la population active pendant le deuxième trimestre 2014. Près de trois quarts, des dirigeants affirment avoir du mal à réussir un bon recrutement.  66 % d’entre eux avancent la difficulté de trouver des mains-d’œuvre qualifiées. En plus du recrutement, la gestion des ressources humaines est une véritable préoccupation majeure des chefs d’entreprise. 41 % des dirigeants interrogés affirment faire face à un taux non négligeable de turnover, mais surtout, ils doivent prévenir les risques psychosociaux comme la lutte contre le stress ou encore le bien-être au travail.  Pour survivre à cette réalité, les personnes interrogées souhaitent plus d’assouplissements légaux comme l’amélioration du statut fiscale, la réduction des effets de seuils, la modification de la durée légale du travail ainsi que la déréglementation des CDD.

Politique

Education nationale : plus de 43 000 recrutements et deux concours externes

Pour remplacer les départs des enseignants en 2013, 22 100 postes sont ouverts aux concours de recrutement externe :

– Comme les années précédentes, ces concours sont destinés aux étudiants en cours de deuxième année de master – Les épreuves d’admissibilité ont lieu à l’automne 2012 et les épreuves d’admission en juin 2013 – Il est prévu, pour les candidats admissibles, un renforcement de l’offre de stage au cours du second semestre de la deuxième année de master, avant les épreuves d’admission – Les étudiants admis seront affectés et en poste à la rentrée 2013 – Ils bénéficieront d’une décharge d’au moins 3 heures permettant un accompagnement de la prise de poste renforcé par rapport à la rentrée 2012

Un second concours sera organisé, en juin 2013, afin de recruter les enseignants destinés à pourvoir les postes à la rentrée 2014 :

– 21 350 postes seront ouverts – Dans le cadre d’un dispositif transitoire, le concours sera ouvert aux étudiants en première année de master – La date des épreuves d’admissibilité est anticipée à juin 2013 ; les épreuves d’admission auront lieu en juin 2014 – Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) seront, au sein de l’université, l’opérateur de formation de l’État en faveur des enseignants et des étudiants qui se préparent aux concours de l’enseignement – Un stage en responsabilité sera proposé au cours de l’année de M2 à ces étudiants. Le service d’enseignement demandé sera à temps partiel – Les lauréats seront affectés et en poste à la rentrée 2014

source article : http://cache.media.education.gouv.fr