Réforme Code du travail
Politique

Alors que la première manifestation contre la réforme du Code du Travail a mobilisé plusieurs milliers de personnes dans le pays, la grogne sociale ne semble pas dégonfler. De nouvelles vagues de contestation sont attendues.

Les premières ordonnances concernant la modification du Code du travail seront présentées vendredi 22 septembre, mais d’ici là le gouvernement entendra la rue manifester son mécontentement. Et à vrai dire, entre les routiers, les fonctionnaires et les retraités, le gouvernement sera bousculé de toutes parts.

La première vague viendra des routiers qui ont fait savoir via la CFDT, la CGT et la CFTC qu’ils entraient dans une phase de blocages, d’opérations escargot et autres actions aux péages notamment.

Philippe Martinez a même déjà prévenu qu’une deuxième journée de manifestations au niveau national sera à l’ordre du jour jeudi 21 septembre, soit toujours dans la même semaine et juste avant la présentation du projet de réforme. De son côté, Mélanchon appelle à ce que le «  le peuple déferle sur Paris, ce jour-là, contre le coup d’Etat social ».

Les routiers et les retraités contre la réforme 

Après cette première semaine chargée, la suivante ne sera pas plus calme car le lundi 25 septembre, les routiers devraient reconduire leurs opérations. Les retraités manifesteront quant à eux le jeudi 28 septembre. Enfin, les fonctionnaires feront entendre leur voix lors d’une journée d’action prévue pour le 10 octobre.

La semaine actuelle et la semaine suivantes s’annoncent bien chargées sur le plan social. Le gouvernement d’Edouard Philippe va passer l’épreuve du feu. Reste à savoir ce qu’il restera de la réforme et si elle sera appliquée ou non dans son intégralité.