Coup de gueulePolitique

Raïf Badawi, un blogueur saoudien a été condamné récemment à une peine des plus lourdes pour avoir proféré des propos considérés comme « insulte à l’Islam ». Son crime, avoir seulement demandé l’application d’un islam moins radical dans un forum de discussion.

« #Je suis Raïf », c’est aujourd’hui un des hashtag les plus utilisés sur les réseaux sociaux, mobilisant de plus en plus de personnes pour venir en aide à ce blogueur saoudien qui a été inculpé en 2012 pour désobéissance au père, un crime en Arabie Saoudite. Une condamnation des plus lourdes a ensuite été prononcée à son encontre en mai 2014 l’obligeant à payer une amende de 200 000 euros à peu près, à rester en prison une dizaine d’années, mais aussi à recevoir 1000 coups de fouet ! Le médecin en charge de son cas a cependant demandé le report des premiers coups de fouet qui devaient normalement être donnés le 16 janvier pour une semaine encore, d’où cette forte mobilisation sur les réseaux sociaux en plus des différentes manifestations.

Les autorités britanniques ont publiquement condamné ce châtiment, mais il y a aussi le département d’État américain ainsi que le Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme qui ont demandé expressément au gouvernement saoudien de faire annuler cette décision et de libérer le prisonnier.

Coup de gueule

Face à l’ampleur qu’a pris une nouvelle fois le conflit israélo-palestinien au Moyen-Orient, des juifs et arabes du monde entier s’affichent ensemble sur les réseaux sociaux. Un message de paix pour dénoncer l’absurdité d’un conflit qui dure depuis bien trop longtemps.

C’est sous le hashtag #JewsAndArabsRefuseToBeEnemies (juifs et arabes refusent d’être ennemis) que des centaines d’internautes juifs et arabes du monde entier ont publié sur Twiter ou facebook des photos ou extraits vidéos démontrant que ces deux peuples pouvaient s’entendre et même s’aimer.

Souhaitant véhiculer un message de fraternité et de solidarité, ce mouvement a été initié le 11 jullet dernier, trois jours après la reprise des combats, par deux étudiants américains Abraham Gutman, 23 ans, et Dania Darwish, 21 ans. Elle est Syrienne et musulmane, lui est juif et new-yorkais et ils ont décidé d’afficher leur amitié sur le web.

Comme l’explique ces deux étudiants interrogés par CBS News, “nous avons créé ce hashtag car nous avons tous les deux connu les préjugés, la haine (…) Nous voulions créer une page Facebook sur laquelle les gens pourraient apprendre à se connaître et discuter ensemble”. “C’est un slogan utilisé depuis plusieurs années dans les manifestations des mouvements pacifistes en Israël et en Palestine”. Des milliers de personnes ont déjà rejoint cette page sur Facebook.

 

Coup de coeurEconomiePolitique

porte-voix.jpg La web radio Vivoice diffuse depuis février 2013 les messages des artistes français. Nouvel instrument dans les mains des industries créatives et culturelles, la plateforme numérique fait vivre la démocratie d’opinion. Ce jeudi à 17h00, c’est le directeur général-adjoint des Studios Canal, Romain Bessi, qui viendra parler de la production culturelle française et de ses nouveaux enjeux…

La diffusion des idées 2.0 :

L’espace public habermassien, ou « le lieu du débat politique, de la confrontation des opinions privées que la publicité s’efforce de rendre publiques » selon Thierry Paquot (Paris XII), retrouve tout son sens à l’heure de la révolution numérique. Avec l’apparition du phénomène des think tanks, comme La Fabrique Spinoza très implantée sur les réseaux sociaux, mais aussi avec l’émergence de nouveaux médias comme Vivoice, les nouvelles technologies permettent « d’ouvrir des débats avec la société civile »…

Vivoice, les acteurs de la culture ont un nouveau porte-voix :

La radio numérique permet également de podcaster les anciennes émissions. De nombreux spécialistes viennent ainsi livrer leur analyse du marché de la culture dans les studios parisiens de Vivoice, à l’instar de l’académicien Michel Serres. Autre exemple, pour son troisième rendez-vous de la culture, les professionnels ont évoqué la « Place des femmes dans la musique et le cinéma en Europe ». A cette occasion, Marjorie Paillon (France24) et Caroline Ibos (Université Rennes2) ont pu apporter leur soutien à l’action du Laboratoire de l’égalité qui promeut la parité dans les instances culturelles.

Culture et Influence, l’avis d’un stratège :

Avec cette méthode pour enrichir le débat public, les artistes trouvent donc un nouveau relai d’influence auprès de l’opinion publique. Aujourd’hui, « l’antenne accueillera le directeur général-adjoint des studios canal, Romain Bessi, pour évoquer la politique de production de l’un des leaders mondial des contenus ». Une émission attendue puisque le compte Twitter @WebradioVivoice fait déjà part d’une éventuelle signature avec les frères Coen… A suivre donc !

Crédit photo: journal-laroulotte.fr – Communiqué pour les artistes lotois

Politique

Le gouvernement utilise les réseaux sociaux pour promouvoir les élections municipales

Une nouvelle campagne du gouvernement contre l’abstention, présenté par Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, a vu le jour. Elle s’intitule «#OuiJeVote » et s’accompagne de slogans qui ont pour but d’inciter la population française à faire son devoir de citoyen ; celui de voter. “Voter, c’est tweeter en vrai”. “Vous aimez liker ? Votez”, ces slogans ont pour but de créer une image très valorisante des élections municipales et ainsi lutter contre l’abstention.

L’objectif principal de cette démarche est de tenir les électeurs informés des modifications dans le scrutin. Cela évitera de les perturber. Le gouvernement souhaite que le taux de participation ne soit pas aussi inférieur qu’aux élections municipales de 2008. Effectivement, un taux de record a été constaté cette année-là avec seulement 66,5% de participation. Le ministre Manuel Valls précise que cette initiative est en quelque sorte une invitation aux électeurs. Les personnes les plus ciblés sont celles ayant plus de 35 ans ; elles sont très concernées par l’abstention.