ActualitésCoup de gueule

La moitié des chauffeurs de bus de Car Postal a commencé une grève illimitée en ce jour. Principale revendication, l’amélioration des conditions de travail. Le mouvement n’est pas sensé avoir de répercussion sur les usagers, mais sans réactions de la part des responsables, les grévistes pourraient bien hausser le ton.

La moitié des quarante-deux conducteurs de bus de chez Car Postal a voté pour la grève illimitée qui a commencé ce jeudi. Un avenant a effectivement été voté par le syndicat intercommunal des transports en commun du Mâconnais-Val de Saône. Le but de la manifestation est de mettre la pression sur les dirigeants de la société avec qui les négociations ont été un total échec.

Selon les employés, ils travaillent plus sans gagner plus d’argent en guise de supplémentaire. En effet, après des départs volontaires au sein de la société, les chauffeurs restants ont dû travailler plus d’heures sans oublier le fait que d’autres lignes ont été ajoutées. Dans les revendications se trouvent les primes de vacances et de vacations qui selon eux doivent être augmentées.

Pour éviter des problèmes dans la circulation, les grévistes ont opté pour une suspension de toutes les activités au jour le jour selon une plage horaire de 55 minutes.

 

Coup de gueule

Même après les blocages sur les routes pour renforcer leur revendication en ce qui concerne les questions de salaires, aucune négociation n’a abouti avec le patronat des routiers. Les mobilisations reprennent ainsi cette semaine dans une vingtaine de villes à travers la France.

Des négociations ont été entreprises la semaine dernière entre les syndicats et le patronat des routiers en ce qui concerne leurs revendications sur l’augmentation des salaires. Elles se sont cependant soldées par des échecs jusque-là, d’où la poursuite des mobilisations des chauffeurs routiers à travers la France depuis ce lundi. En effet, le patronnant ne souhaite pas passer au-delà de 1 % à 2 % d’augmentation en fonction du niveau de salaire, ce qui reste donc source de discorde. Les manifestations seront donc aussi pour la reprise des discussions dans les plus brefs délais.

Ainsi, un peu partout en France, différentes actions sont menées par les grévistes, notamment dans les zones logistiques et les grands groupes pour avoir plus d’effet. Un coup de pouce pour les mobilisations, car la CFDT qui est le premier syndicat du transport routier s’est associée au mouvement, ce dernier étant ainsi sur le point de prendre un nouvel envol dans les prochains jours.