Politique

Le réchauffement climatique bat son plein

Ces quelques années passées ont été sans aucun doute marquées par des catastrophes climatiques. Pour 2014, dame nature ne nous a pas épargné. Effectivement, cette année vient tout juste de débuter et a déjà connu des événements épouvantables liés au réchauffement climatique. Les épisodes marquants sont : la sécheresse extrême s’abattant sur la Californie depuis plusieurs mois, les tempêtes en France et en Europe, la neige paralysante au Japon et l’Australie victime d’une canicule record et de feux de brousse.

Les scientifiques partout à travers le monde pensent que les catastrophes naturelles que nous subissons vont s’intensifiera au fur et à mesure que le temps passe. Rappelons-nous que l’an 2013 a été catégorisé comme étant la 6ème année la plus chaude, et ce, depuis 1850. Le réchauffement climatique est l’une des causes majeures de ce genre de phénomènes climatiques. Ils deviennent de plus en plus inquiétants et extrêmes. La population mondiale a de quoi s’inquiéter !

Politique

La Californie fait face à une abominable sécheresse

Après avoir affronté trois hivers secs consécutifs, la Californie se voit confronter à une des pires sécheresse qu’elle n’ait rencontré depuis 100 ans. Depuis vendredi le 17 janvier, le gouverneur, Jerry Brown, a déclaré que la situation est alarmante. Du à cette chaleur insoutenable, des incendies ne cessent de ravager cet état de l’Amérique. D’ailleurs, l’incendie Colby Fire a fait d’énormes dégats au sud de la californie.

Pour préserver l’eau, les autorités californiennes ont demandé aux habitants de réduire leur consommation de 20%. Des mesures draconiennes, comme interdire l’arrosage des jardins et des pelouses, ont également été prises pour économiser cette resource. Les personnes qui sont les plus affectées par cette catastrophe sont les agriculteurs et les propriétaires de ranchs.

Le niveau d’eau dans l’état de la Californie baisse considérablement. Malheureusement, les nombreux cultivateurs sont les premiers à souffir de cette sécheresse. Si cette situation désastreuse persiste, ils n’auront plus d’eau pour maintenir leurs plantes et animaux en vie.

Coup de gueule

farmerama_caps.jpg

Afin de sensibiliser le grand public aux problèmes d’inégalités que pose l’accès à l’eau, l’ONU et l’agence Saatchi & Saatchi ont eu l’idée de mettre en place une campagne mondiale baptisée Farmageddon.

De grandes inégalités existent concernant la répartition de l’eau sur notre planète pourtant Bleue. Alors que certains pays, grâce à leurs immenses réserves, dépensent sans compter, d’autres continents n’ont pas assez d’eau pour le secteur de l’agriculture.

C’est ainsi que l’ONU et l’agence de publicité Saatchi & Saatchi ont eu l’idée de lancer une véritable sécheresse sur les fermes virtuelles du jeu vidéo en ligne Farmerama. Les 45 millions de joueurs qui cultivent virtuellement ont ainsi eu la mauvaise surprise de retrouver leurs terrains complètement desséchés, le 22 mars dernier, heureusement pour une durée limitée.

L’opération a ainsi permis aux fermiers en herbe d’en savoir un peu plus sur ces phénomènes de sécheresse liées à la répartition mondiale de l’eau. Il a également était proposé aux gamers de faire un don afin d’aider un véritable fermier en difficulté.

Grâce aux nombreux partages sur les réseaux sociaux notamment, les retombées média de cette opération originale sont évaluées à quelques 700.000 euros.