Actualités

Le congrès du Secours Populaire français s’est récemment terminé à Marseille. L’occasion de fêter les 70 ans de cette héritière du secours rouge international, dépendante alors du PCF

“Il y a soixante-dix ans, le Secours populaire français (SPF) est né de l’esprit de la Résistance. Face aux nouvelles formes de violence, il faut créer de nouvelles formes de résistances. Il n’y a pas le choix malheureusement, avec la pauvreté, la violence et la montée des extrémismes, on ne peut pas rester sans rien faire.”? Gaëlle Salado âgée de 31 ans et référente des initiatives jeunes pour le Secours Populaire des Bouches-du-Rhône est représentative du vent nouveau qui souffle sur l’association d’utilité publique et avocate des pauvres. Car parmi les 80 000 bénévoles qui apportent aide et assistance aux plus démunis, de plus en plus de jeunes viennent rejoindre les rangs de l’association dans un élan de solidarité et d’humanisme d’autant plus fort après les tragiques événements qu’a connu le pays ces derniers temps.

Une aide bénéfique à un nombre trop important de Français

Le Secours Populaire est à ce point utile qu’il apporte une aide à plus de 2,7 millions de personnes en détresse. 80 000 bénévoles et 1 million de membres participent à cet élan de solidarité, d’entre-aide, d’écoute et d’humanisme. Un vent de jeunesse souffle donc à présent sur l’association, puisque 60% des bénévoles qui se sont engagés cette années ont moins de 34 ans. Une bonne nouvelle dans ce contexte actuel qui prouve que la générosité et la solidarité sont plus que jamais des valeurs partagées par toutes les tranches d’âges.
Julien Lauprêtre, ancien résistant et président du Secours Populaire depuis 1958 rappelle l’importance de l’association surtout à la lumière des récents épisodes tragiques qui ont secoué le pays : “les événements du 13 novembre imposent que face à la barbarie, à la haine, grandissent les sentiments, les gestes d’humanité, de solidarité”.

Coup de gueule

matignon_photo_redking.jpg

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a accueilli, lundi 12 août, dans le parc de l’Hôtel de Matignon, 300 enfants défavorisés privés de vacances, encadrés par des bénévoles du Secours Populaire.

Au-delà de la simple opération de communication qu’aurait pu suggérer un tel accueil, il s’agit avant tout d’un “symbole fort, celui de l’ouverture de Matignon à tous les publics dans un même respect” d’après l’épouse du ministre, qui a reçu des enfants d’abord un peu intimidés puis débordant de questions.

Cette journée marquait la reprise de M. Ayrault qui a souhaité rappeler l’engagement du gouvernement à la jeunesse tricolore “qui fera la France de 2025“. “Je souhaitais, en ce jour où je reprends à plein l’activité du gouvernement, accueillir ici des enfants, pas n’importe comment (…), avec ce message : les jeunes et leur famille qui ne peuvent pas partir pour des raisons économiques ont droit eux aussi aux vacances et à la culture” a déclaré le ministre en charge de l’exécutif.

M. Ayrault a également tenu à rendre hommage aux mouvements d’éducation populaire “qui travaillent toute l’année et jouent un rôle irremplaçable“. Le Secours Populaire et les animateurs de l’UCPA encadraient en effet ces 300 enfants de Paris, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Marne, Aube, Eure et Eure-et-Loir.

Pour Malika Tabti, secrétaire nationale du Secours Populaire, le plus important reste le plaisir éprouvé par les enfants et les souvenirs qu’ils vont garder de ce passage dans les trois hectares du jardin de la résidence officielle du chef du gouvernement.

Actualités

Le Secours populaire au Printemps de Bourges

Présent au Printemps de Bourges, le Secours populaire et ses bénévoles vous accueillent dès le 24 avril sur l’espace “Jeunes solidaires”, situé dans le secteur Rives d’Auron 2. Un grand concours de photographies, organisé sur le thème “la jeunesse en mouvement”, vous y attend

Face à l’accroissement de la précarité des jeunes, le Secours populaire se devait de mettre ceux-ci à l’honneur lors de son Congrès national de novembre 2011, et notamment en valorisant leur engagement associatif sur son espace au Printemps de Bourges. A cette occasion, le Secours populaire du Cher lance un grand concours de photographies sur le thème “la jeunesse en mouvement”, concours qui se déroulera du 24 avril au 31 mai 2012.

source article : http://www.secourspopulaire.fr

Actualités

Le SPF a débloqué un fonds d’urgence de 20.000 euros pour venir en aide aux populations réfugiées en Égypte. Il s’agit d’une avance de trésorerie qu’il est nécessaire de reconstituer au plus vite. Il est prévu de soutenir l’association Egypt’s Daughter afin d’assurer des distributions humanitaires (kits de première nécessité et couvertures) auprès de 2.000 personnes déplacées et réfugiées dans la zone de Marsa Matruh, à proximité de la frontière égypto-libyenne.

En Tunisie, la fédération des Alpes-Maritimes a apporté une aide alimentaire à 120 familles du centre d’enfants handicapés, à Menzel Bouzelfa. Tout comme en Libye, le Secours populaire est en contact avec des associations locales pour mener des actions. Au Niger, Hed Tamat sollicite le SPF pour apporter une aide humanitaire aux ressortissants nigériens fuyant les violences en Libye et rentrant au pays par le nord.

En Côte-d’Ivoire, le conflit plonge des milliers de personnes vulnérables dans la détresse et provoque d’importants déplacements de populations. En partenariat avec Regard-Solidarité, la fédération des Bouches-du-Rhône a permis d’assurer, pendant une semaine, une aide alimentaire à 300 personnes déplacées de la région de Daoukro, où le nombre de réfugiés ne cesse d’augmenter.

source article : http://www.secourspopulaire.fr

Pour faire un don : http://www.secourspopulaire.fr

Actualités

La solidarité gagnante. Chaque année grâce à votre participation au Don’actions, le Secours populaire collecte les ressources nécessaires à son fonctionnement.

Le Secours populaire est déjà bien engagé dans sa campagne du Don’actions. Le Don’actions qui débute officiellement en janvier s’immisce depuis plusieurs années dans la campagne des Pères Noël verts. Ainsi, sur les marchés, dans les galeries marchandes, il n’était pas rare de croiser les Pères Noël verts du Secours populaire munis des tickets-dons.

Le Don’actions, c’est quoi ?

Le Don’actions revêt une grande importance pour le Secours populaire car l’argent collecté permet d’assurer, pour partie, les frais de fonctionnement de l’association : loyers des locaux qui abritent les permanences d’accueil et de solidarité, gestion des centrales de collectage, achat de camions frigorifiques…

Le Don’actions, c’est vous !

Plus d’infos sur Don’actions ici : http://www.donactions.fr