Politique

Dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, le printemps de l’année 2014 n’est pas aussi fructueux que celui de l’année 2013. Au deuxième trimestre, le secteur enregistre dans l’ensemble une régression de 2,5 % de son chiffre d’affaires.

Même avec une jolie météo et plusieurs jours déclarés « pont », la France attire peu de touristes durant le printemps. Telle est la synthèse des enquêtes effectuées par Synhorcat ou le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs.

Le déclin touche surtout les restaurants et les brasseries. La baisse du chiffre d’affaires est respectivement de – 4 % et – 7 %. La chute touche aussi l’activité des cafés bars et des traiteurs. Seulement, les hôtels ont vu leurs montants de ventes progresser de 1 %.

Compte tenu de l’espace géographique, la plus forte baisse est remarquée dans la région de Bourgogne-Rhône-Alpes. La région la plus stable est celle de la Nord-Normandie. Aucune diminution n’est enregistrée dans cette partie de la France.