Coup de coeur

La droite est scindée par les dispositions de François Hollande

Des responsables de l’opposition dont Jean Louis Borloo et Jean-Pierre Raffarin se voient aux premières loges pour soutenir Hollande s’il passe aux actes après la parole. Xavier Bertrand et Henri Guiano en sont au point critique. Au lendemain de la conférence de presse du président, la droite se divise. Ceux qui veulent suivre Hollande et ceux qui y dénotent une tromperie habile.

Jean-Pierre Raffarin fait partie de ceux qui veulent profiter de la main tendue du chef de l’État. Dans son discours aux matinales, cet ancien premier ministre de Jacques Chirac de remarquer un tournant décisif sur les propos de François Hollande. C’est ce qui l’a le plus marqué.

Dans son développement oratoire d’affirmer qu’il est entièrement d’accord sur les propositions de François Hollande qu’il trouve bonnes. À ce dernier d’ajouter qu’il n’existe pas d’obstacle infranchissable entre les sociodémocrates et les sociolibéraux. De son côté, Jean-Louis Borloo est attisé par la même curiosité et affirme sa satisfaction sur la « prise de conscience » du Président.

En effet, une partie de la droite juge les paroles et surtout les propositions de Hollande comme étant une « prise de conscience », un tournant comme on dit. Une autre n’y voit qu’une tromperie habille et n’y croit pas au pacte de responsabilité. Attendons de voir les actes pour en juger sur cette affaire.