Coup de coeur

Chaque époque possède son répertoire de chants révolutionnaires. L’hymne des rebelles syriens « Allez dégage Bachar » est l’une des plus récentes.

YallairhalyaBachar, en d’autres termes, « allez, dégage Bachar » est l’œuvre d’Ibrahim Qachouch, un chanteur de la ville de Hama. Inconnu du public avant la révolte de mars 2011, cet air entêtant est devenu comme un cri de ralliement des Syriens révoltés contre le régime de Bachar. Depuis l’apparition de la chanson sur YouTube, tous les Syriens l’ont adopté. Partout dans le pays, on entend cet air, que ce soit comme sonnerie de téléphone ou entonné par les rebelles qui vont partir sur le front. Elle sert non seulement à se donner du courage, mais aussi à narguer les partisans de Bachar. Comme il fallait s’y attendre, Ibrahim Qachouch surnommé l’oiseau moqueur de la révolution a payé de sa vie son œuvre. Après son arrestation, son corps sans vie avait été retrouver dans une rivière avec les cordes vocales arrachées.