Coup de gueulePolitique

Un appel à la grève a été lancé par la CGT dimanche dernier pour la période du lundi au mercredi, plus précisément pour la journée du mardi. Mais le trafic n’a pourtant pas été dérangé pour autant de toute la journée.

La journée du 10 mars a été comme tous les jours sur les lignes du TGV en dépit de l’appel à la grève lancée dimanche dernier. Seule la ligne B du RER devrait être sujette à quelques perturbations selon les prévisions. Mais à première vue selon la SNCF tout est normal sur les lignes TGV ainsi que les intercités.

Une réforme ferroviaire engagée depuis le mois de janvier serait à l’origine de cet appel de la CGT, et de ce fait la journée de mardi a spécialement été choisie puisque le comité central de l’entreprise était sensé recevoir des consultations sur la mise en œuvre des reformes. La grève est cependant considérée comme non reconductible. De plus, la réforme ferroviaire aura pour effet de regrouper les 149 000 employés de la SNCF avec les 1500 autres du RFF, ce qui aura pour effet de rendre le groupe plus efficace toujours selon la SNCF. D’un autre côté, la CGT cheminot accuse la reforme en question de faire payer au prix fort les cheminots ainsi que les usagers puisqu’elle n’a pour but d’autofinancer la réforme elle-même.

 

Coup de gueulePolitique

Les syndicats de Radio France : CFDT, SNJ et UNSA ont fait un appel à grève de 24 heures pour la journée de jeudi cette semaine. Pour cause, la menace d’une réduction d’effectif très drastique au sein de l’entreprise. Les points essentiels.

C’est la deuxième fois en ces quelques mois que les syndicats de Radio France font un appel à la grève, la première ayant été au mois de février. Le mot d’ordre adopté pour cette nouvelle grève sera donc « Refuser l’asphyxie budgétaire, le déclin de l’entreprise, et une régression sociale sans précédent ». En effet si pour la première grève, la SUD s’inquiétait sur la baisse de la masse salariale, cette fois-ci c’est la réduction draconienne des effectifs qui plane sur le personnel de Radio France.

C’est ainsi pour éviter de telles situations que les différents syndicats ont décidé de lancer un appel à la grève. Selon eux, le PDG devrait les défendre davantage au risque de causer un plan social qui aurait des conséquences désastreuses. Il reste intéressant de savoir vu la situation que le budget de l’année 2015 a été adopté en fin janvier et que ce dernier est déficitaire de plus de 21 millions d’euros. Une première fois dans l’histoire de l’entreprise.