Politique

Festival : Terres du Son du 13 au 15 Juillet 2012

Pour sa 8ème édition, le festival Terres du Son propose une fois de plus une programmation éclectique et représentative de toutes les tendances musicales actuelles. Rock, Reggae, World, Chanson en passant par le Funk. Bref 3 jours de musique, de découvertes et de rencontres.

Au programme, découvertes des jeunes talents,engagement éco-citoyen, développement du territoire et accessibilité pour le plus grand nombre.

Programmation

Vendredi 13 Juillet :

JOEYSTARR CATHERINE RINGER EMIR KUSTURICA & The No Smoking Orchestra C2C SKIP THE USE NADEAH KARPATT SCRATCH BANDITS CREW LITTLE FRENCHIES ODRAN TRÜMMEL THE JAPANESE POPSTARS BOX OFFICE

Samedi 14 Juillet : CHARLIE WINSTON FINLEY QUAYE KING CHARLES IMANY LOFOFORA SALLIE FORD & The Sound Outside OLDELAF IDIR SUCCESS AIRNADETTE ZISKAKAN LORD SHADES CLASSIK SOCKS APPEAL JOHN WUPLIN & THE BAND SAM TACH’ LES NOCES GITANES GROUPES MALOYA

Dimanche 15 Juillet : DIONYSOS EARTH WIND & FIRE EXPERIENCE FEAt Al McKay GROUNDATION CARMEN MARIA VEGA DIDIER WAMPAS & The Bikini Machine GENERAL ELEKTRIKS SUSHEELA RAMAN TINARIWEN BRAHIM MOUSSU T e Lei JOVENTS DEES CHAN HELL’S trOWELS HOZ KANKA FUNKTRAUMA LES NOCES GITANES SADIO ORCHESTRA

source article : http://leguidedesfestivals.com

Politique

Tinariwen aux Nuits de Fourviere le 23 juillet

Lieu : Odéon Date(s) : Lundi 23 juillet, 20h30 Tarif(s) : 27 €

Tinariwen, c’est le pluriel de Tenéré. En langue touareg, cela signifie « les déserts ». Basses et percussions cheminent au rythme du dromadaire, les guitares dessinent les lignes d’horizons où se fondent le sable et le ciel, le chant délivre une mélodie pure comme l’air. Indissociable de son environnement, le désert du Nord-Mali, la musique de Tinariwen y transporte les foules du monde entier depuis plus de dix ans.

Formé aux débuts des années 80, Tinariwen est devenu l’étendard de la culture touarègue et de ses combats pour la reconnaissance : si certains de ses membres prirent part aux conflits passés, ils laissent aujourd’hui instruments et chants plaider leur cause, toujours menés par le magnétique Ibrahim Ag Alhabib. De Robert Plant à Thom Yorke, en passant par les rockers new-yorkais de TV On The Radio, leurs mélopées douces et habitées ont fait de nombreux adeptes. Et si bien des groupes du Sahara ont depuis suivi sa piste, Tinariwen demeure un groupe inimitable et, sur scène, une rare expérience de voyage immobile.

lire la suite sur : http://www.nuitsdefourviere.com/Tinariwen