vidéo, youtube, extrême droite
Société

La vidéo des youtubeurs Papacito et Code-Reinho, publiée dimanche 6 juin et dans laquelle ils tiraient avec des fusils de chasse sur un mannequin incarnant un électeur insoumis, a été retirée de la plateforme lundi.

Tabac à rouler et barres vegans

Dans leur vidéo intitulée « Aujourd’hui on va tester si le gauchisme est pare-balles », les deux youtubeurs, Papacito, un écrivain figure montante de l’extrême droite, et Code-Rheino, un ancien militaire faisant l’apologie des armes à feu, voulait vérifier « si le matériel de base d’un mec qui vote Mélenchon peut résister à l’attaque d’un terroriste ». 

Ce « mec », ce gauchiste de base selon les youtubeurs, est incarné sur la vidéo par un mannequin chargé de tabac à rouler et de barres vegans, couvert de journaux de gauche (Libération, Les Inrocks, …) en guise de protection pare-balles. Après avoir présenté leur cible, les deux hommes font feu sur le mannequin jusqu’à ce que sa tête éclate, avant que l’un d’eux, Papacito, se rue sur lui pour lui donner une douzaine de coups de couteau.

«  Appel au meurtre  »

Dès le lendemain, Jean-Luc Mélenchon a accusé les deux hommes d’« appel au meurtre », et a prévenu qu’il porterait plainte. La vidéo a donc été retirée quelques heures plus tard par YouTube, après que tout de même 100 000 personnes aient pu la voir. 

Mais la menace d’une plainte à son encontre est loin d’émouvoir Code-Reinho, qui s’est adressé directement à Jean-Luc Mélenchon dans une nouvelle vidéo publiée lundi. Il y explique que les policiers l’ont déjà interpellé à plusieurs reprises, et qu’ils lui auraient dit qu’« il n’y avait rien d’illégal à ce que je fais et qu’il fallait que je continue ». « A votre avis, entre moi qui les soutiens régulièrement ou Merluche et sa bande bras cassés qui appellent régulièrement à descendre dans la rue pour tabasser du flic, ils ont une préférence ou pas ? », conclut-il.

Politique

Le mal traiteur de chats se fait arrêté et jugé

Une vidéo postée sur le net montrant un jeune homme maltraitant un pauvre animal sans défense a choqué de nombreux internautes. Les scènes montrant ses gestes barbares à l’égard du chat ont été filmées à l’aide de téléphone. Dans cette vidéo, le marseillais jette violement un chat contre un mur. Celui-ci s’écrase sur le bitume.

L’individu âgé de 25 ans est aussi connu sous le nom de Farid de la Morlette sur Facebook. D’ailleurs, c’est grâce à la publication de cette vidéo sur son propre compte Facebook que les internautes ont pu le dénoncer à La Fondation Brigitte Bardot. Celle-ci est allée de l’avant avec cette affaire en portant plainte contre le malfaiteur pour «actes de cruauté». Il risque une peine d’emprisonnement de deux ans et 30,000 euros d’amendement. L’homme ayant reconnu les faits a été arrêté et comparaitra en cours prochainement.


La Fondation Brigitte Bardot et l’association parisienne Stéphane Lamart souhaitent que le malfaiteur écope d’une peine conséquente afin que cela intimide les autres mal traiteurs d’animaux. Selon eux, ce genre de maltraitance devient de plus en plus fréquent et il est nécessaire de sensibiliser les gens sur le fait que les animaux sont également des êtres vivants.

Coup de coeur

ikono_festival_photo_Ars_Electronica.jpg

Ikono TV, la chaîne entièrement consacrée à l’art, va être lancée en France en septembre par l’opérateur Free. La chaîne sera en outre visible dès vendredi 6 septembre via son site Internet ikono.org.

Ikono est une plateforme spécialisée dans l’art basée à Berlin et fondée en 2006 par Elizabeth Markevitch. La particularité des productions Ikono est qu’elles “excluent tout commentaire ou son ajouté, afin de laisser place à une expérience purement visuelle et émotionnelle et de s’adapter à un public international“.

Diffusée en Haute-Définiton, Ikono TV sera à découvrir sur le canal 150 du bouquet Free au cours du mois de septembre. Elle proposera gratuitement, 24 heures sur 24, des vidéos et des courts-métrages portant sur toutes les époques et concernant l’ensemble des pratiques artistiques (dessin, peinture, sculpture, architecture et vidéo).

Le lancement de la chaîne est accompagné de “l’Ikono On Air Festival“, qui propose plus de 200 heures d’art en vidéo, du 6 au 29 septembre. La chaîne est actuellement visible en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Suisse, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie du sud.